Le cancer baisse dans les pays riches et augmente dans les pays pauvres

Les cas de cancer diminuent dans les pays riches, mais ils sont en nette augmentation dans les pays pauvres.


Le cancer baisse dans les pays riches et augmente dans les pays pauvres

L’amélioration du dépistage combiné à une diminution des facteurs de risque comme le tabagisme a réduit les taux d’incidence et de mortalité de plusieurs types de cancers dans de nombreux pays riches. Cependant, de nombreux pays pauvres ou émergents ont vu leur taux de en augmentation à cause des facteurs de risque qui sont typiques des pays occidentaux. L’occidentalisation des pays pauvres a provoqué une augmentation des cancers en sachant que ces pays n’ont pas les infrastructures ou le personnel pour lutter aussi efficacement contre le cancer que les pays pauvres. L’étude a été publiée dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention.

L’état du cancer dans le monde

Dans le monde, on a enregistré 14,1 millions de nouveaux cas de cancer et 8,2 millions de décès dus au cancer en 2012 selon les auteurs. Le cancer est la principale cause de décès dans le monde dans les pays riches ou pauvres. Et le nombre de cas et de morts par le cancer devrait augmenter rapidement avec la croissance démographique, l’âge et l’adoption d’un mode de vie qui favorise les facteurs à risque du cancer.

Torre et ses collègues ont analysé les informations de la base de données de l’IARC (International Agency for Research on Cancer). Cette base de données incluant les cas et les morts par cancer des 5 continents depuis 2007. Les données ont été combinées avec celles de la base de données de l’OMS sur le cancer. L’étude s’est portée sur 50 pays à travers le monde.

Les auteurs ont noté des développements sur 8 grands types de cancer qui représentent 60 % du nombre total de cas et des décès dus au cancer. Le rapport détaille les tendances sur le cancer du sein, de la prostate, colorectal, du poumon, de l’œsophage, de l’estomac, du foie et celui du cancer du col de l’utérus. Les nouveaux cas et les morts sur tous ces cancers ont diminué dans les pays riches, mais ils ont nettement augmenté dans les pays pauvres. Depuis plusieurs années, les pays pauvres ont adopté un mode de vie à l’occidental sans avoir les moyens de prévenir les abus de ce mode de vie. Selon Torre, cette étude nous donne des indices importants sur l’épidémiologie du cancer et nous propose quelques idées sur ce que nous pourrions faire pour améliorer la santé publique, notamment de la lutte contre le cancer au niveau mondial.

Les limites de cette étude sur le cancer

Torre a déclaré que la limitation la plus importante de l’étude était la variation dans les rapports standards d’un pays à l’autre. Par exemple, elle a indiqué que certains pays n’exigent pas une déclaration officielle lors des décès. Ainsi, les données sur la mortalité ne sont pas totalement représentatives. De plus, les données dans de nombreux pays ont été recueillies uniquement dans les centres urbains et cela implique que les nouveaux cas et les morts dues au cancer ne reflètent pas toujours les réalités dans les pays où la collecte des données est difficile dans les zones rurales.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *