Le virus Ebola a survécu dans l'oeil d'un homme pendant des semaines



ebola-couleur-oeil

est un sacré chenapan. Il a échappé à la surveillance des médecins et il s’était réfugié dans l’oeil du patient pendant des semaines. avait changé la couleur de son oeil passant du bleu au vert.


 

L’homme en question est un spécialiste des maladies infectieuses qui avait contracté l’Ebola pendant l’épidémie qui a frappé la Sierra Leone en décembre 2013. A la date du 26 avril 2015, l’OMS a compté un total de 26 312 cas d’infection de l’Ebola avec 10 899 qui ont provoqué la mort.

Comment Ebola a échappé aux médecins

Et parmi les personnes ayant contracté l’Ebola, on a Ian Crozier âgé de 43 ans qui a été admis à l’hopital dans un état critique. A l’Emory University Hospital, Ian Crozier a reçu les traitements nécessaires et il s’est senti mieux 40 jours après son admission. On a testé son sang et on a vu qu’il ne contenait aucune trace du virus et on l’a autorisé à rentrer à la maison. Quelques semaines plus tard, l’homme a commencé à avoir des problèmes, notamment une sensation de brulure intense dans l’oeil. Il est allé chez un ophtalmologiste qui lui a diagnostiqué une infection dans le tissu intermédiaire de son oeil. Après le diagnostic, l’état de son oeil a empiré et il a souffert de nouveaux symptomes tels que des rougeurs, une pression accrue dans l’oeil et des troubles oculaires. Cette fois, les médecins ont drainé du fluide de son oeil et ils l’ont testés.

Surprise, suprise ! Ils ont trouvés des traces d’Ebola. Ainsi, le virus n’était plus présent dans ses tissus. Mais il s’était incrustré dans le fluide entre l’extérieur de l’oeil et le cristallin. On a trouvé ce virus 10 semaines après qu’il soit sorti de l’hôpital. La revue New England Journal of Medecine explique que le virus Ebola était présent dans l’humeur aqueuse qui est un fluide clair entre le cristallin et la cornée.

Comme on peut le voir dans l’image en début d’article, le virus a changé la couleur de l’oeil gauche passant du bleu au vert. Et la surprise est énorme dans le monde médical, car on ignorait jusqu’à présent que le virus Ebola pouvait se cacher ainsi dans les yeux d’une personne. Ian Crozier a un peu perdu de son acuité visuelle, mais il va beaucoup mieux et il a même contribué à écrire l’article scientifique détaillant son cas.

Pourquoi ce cas est important

Ce cas d’Ebola est particulièrement important quand on voit que 26 000 personnes ont été touchés par cette épidémie. On ignore si des cas de cache-cache similaires se sont produits avec d’autres patients. Et s’ils ne sont pas traités à temps, alors le virus Ebola pourrait endommager leurs tissus oculaires jusqu’à une cécité complète.

Toutefois, le virus Ebola a été parfaitement contenu et il faut simplement suivre attentivement les patients qui avaient contracté l’Ebola pendant l’épidémie.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *