L'alimentation occidentale peut être fatale pour les patients atteints du cancer de la prostate



alimentation-occidentale

Une nouvelle étude suggère qu’une alimentation occidentale composée de viandes rouges ou transformées ou des produits ayant une haute teneur en lipides peut augmenter le risque de mort chez les personnes atteintes du cancer de la prostate.


 

L’alimentation occidentale qu’on appelle aussi le régime alimentaire occidental est caractérisée par la prédominance de viandes rouges ou transformées, de produits qui sont riches en lipides ou de céréales raffinées. L’étude, qui a été publiée dans le Cancer Prevention Research, a été menée par des chercheurs de Harward et ils ont analysé le régime alimentaire de 926 hommes qui ont été diagnostiqués d’un cancer de la prostate depuis 14 ans. Selon Jorge Chavarro, principal auteur de l’étude : Il y a actuellement très peu de preuves pour conseiller les hommes atteints du cancer de la prostate sur comment ils doivent changer leur alimentation pour améliorer leur taux de survie. Et nos résultats suggèrent qu’une alimentation qui est saine pour le coeur réduit considérablement les risques de décès précoce sur ce type de cancer.

Le cancer de la prostate est le plus fréquent chez les hommes aux États-Unis

Selon les auteurs de l’étude, le cancer de la prostate est le plus diagnostiqué et le second en terme de mortalité chez les hommes aux États-Unis. L’American Cancer Society (ACS) a déclaré que 1 sur 7 hommes seront diagnostiqués du cancer de la prostate pendant leur vie. Les chercheurs écrivent qu’à ce jour, il y a une seule étude qui mesure le rôle des régimes alimentaires après un diagnostic du cancer de la prostate. Et ils concluent aussi que l’adoption d’un régime Méditerranéen n’est pas associée à une mortalité liée à ce cancer. Pour l’étude, on a utilisé des données provenant de la plateforme Physicians’ Health Study dont les participants effectuaient des essais cliniques et ils étaient âgés de 40 à 84 ans. On leur a envoyé un questionnaire sur leur alimentation pour collecter des informations sur leurs régimes. Les participants ont été séparés en quartiles en se basant sur une alimentation principalement occidentale ou prudente qui privilégie plutôt la consommation de fruits, de légumes et de céréales entières.

Pendant la période de suivi des participants, 333 d’entre eux sont morts avec 56 décès qui ont été attribués au cancer de la prostate.

Comment un régime alimentaire peut-il améliorer le taux de survie concernant le cancer de la prostate ?

Les chercheurs ont découvert que ceux qui avaient principalement une alimentation occidentale avait 2,5 fois plus de risques de mourir d’un cancer de la prostate et ils avaient également 67 % plus de risques de mourir d’une mortalité toute cause confondue comparée aux participants qui avaient un régime parfaitement équilibré. En comparaison, les hommes qui avaient une alimentation prudente avaient 36 % de risques concernant la mortalité toute cause confondue.

Les chercheurs ont noté d’autres caractéristiques concernant les pratiquants des 2 régimes. Ceux qui étaient les mieux notés dans les régimes prudents consommaient moins de graisses animales, d’alcool et ils n’étaient pas des fumeurs dans la plupart des cas. Les hommes qui étaient les mieux notés dans l’alimentation occidentale étaient diagnostiqués du cancer de la prostate à un âge avancé et ils avaient une faible teneur en vitamine D et en calcium.

L’un des principaux auteurs de l’étude a déclaré que ces résultats sont encourageants, mais qu’on doit garder à l’esprit les limites de l’étude. Tous les participants étaient des médecins et ils étaient tous de race blanche. Il a ajouté qu’il est donc important que cette étude soit répétée en incluant d’autres profils différents sur le plan socio-économique ou racial. De plus, l’étude n’a pas mesuré le niveau de l’activité sportive ou des traitements médicamenteux des participants.

Mais en dépit de ces limitations, les auteurs estiment que ces découvertes suggèrent qu’une modification de l’alimentation après le diagnostic du cancer de la prostate peut contribuer à augmenter le taux de survie. Étant donné que les participants de l’étude n’étaient pas diversifiés et que les décès causés par le cancer de la prostate sont insuffisants par rapport au nombre de personnes ayant suivi tel ou tel régime alimentaire, on devra considérer ces résultats avec la plus grande précaution et il faudra attendre d’autres études pour déterminer s’ils montrent des résultats similaires.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *