L'obésité crève le plafond chez les enfants ruraux en Chine

L’obésité chez les enfants ruraux chinois est devenue un véritable problème de santé publique.


L'obésité pulvérise des records chez les enfants ruraux en Chine

Les petits empereurs de ne sont plus si petits. Une nouvelle étude montre que le taux de l’obésité infantile dans certaines régions rurales chinoises ont pulvérisé des records. Dans la province rurale de Shandong, le pourcentage de garçons obèses ou en surpoids a augmenté par un facteur de 6 allant de 0,5 % en 1985 à 30,7 % en 2014. Chez les filles, le taux est passé de 0,8 % à 20,6 % pendant la même période selon les conclusions des chercheurs dans la revue European Journal of Preventive Cardiology.

Pourquoi une telle augmentation ? On retrouve les mêmes critères que dans d’autres pays. Un basculement vers des régimes alimentaires occidentaux riches en malbouffe et en boissons sucrées combinées à rester constamment derrière un écran. Mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. Le revenu moyen des ménages a considérablement augmenté en Chine et de nombreuses familles, qui étaient pauvres auparavant, suralimentent leurs enfants, notamment si ce sont des grands-parents. Cette étude contraste avec un sondage international par le Lancet de 2014 (Lien vers le papier complet via Sci-Hub) qui montre que seuls 23 % des garçons et 14 % des filles souffraient d’obésité. La différence provient de la faiblesse de l’échantillon, mais également de régions qui n’ont pas été incluses dans le sondage. Mais quoi qu’il soit, la conclusion est la même puisque cela confirme que l’obésité augmente à des taux effarants chez les enfants chinois.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *