La Société Américaine de Psychologie aurait collaboré avec la CIA pour torturer des prisonniers



APA-CIA-torture

Un groupe indépendant de psychologues accuse l’American Psychological Association () d’avoir collaboré avec la pour torturer des prisonniers.


Est-ce que l’American Psychological Association (APA) a collaboré avec la CIA pour torturer les prisonniers dans la guerre contre le terrorisme ? On aura la réponse au mois de juin avec la publication d’un rapport indépendant qui enquête sur ces accusations. Mais une chose est claire, si on se base sur un échange de mails publiés par un groupe indépendant de psychologues, est que l’APA a maintenu des liens très étroits avec la CIA dans le secteur de la défense et du renseignement.

L’année dernière, James Risen, un reporter du New-York Times, a prétendu dans son livre Pay Any Price que l’APA a travaillé étroitement avec la CIA et la Maison Blanche pour fournir des justifications éthiques afin d’utiliser des psychologues dans les interrogatoires de prisonniers détenus en Irak et en Afghanistan.

En 2003, on a déjà eu des révélations sur le fait que les psychologues ont utilisés des traitements dégradants et inhumains sans oublier une systématique sur ces prisonniers. D’autres rapports montrent que l’APA a collaboré étroitement avec des responsables de la CIA, ceux du Département américain de la défense ainsi que ceux de la Maison Blanche pour créer un rapport de l’APA qui concluait que l’implication des psychologues dans les interrogatoires de la CIA était parfaitement éthique et justifié. Pourtant, les révélations dans ces mails montrent que c’est la CIA qui a contrôlé l’écriture du rapport qui était censé être indépendant pour justifier l’utilisation de techniques psychologiques dans la torture des prisonniers.

Les preuves apportés par le reporter Risen sont 683 mails qui lui ont été fourni par plusieurs activistes et psychologues qui étaient proches de l’implication de l’APA avec la CIA. Les mails n’ont jamais été rendu publics jusqu’à maintenant. En novembre dernier, l’APA a nié ses accusations, mais elle a demandé une investigation indépendante. Cette enquête, menée par l’ancien procureur David Hoffman, était censé être publiée en mars, mais elle a été retardée jusqu’au mois de juin.

Dans un article du New York Times, James Risen a publié 16 mails qui prouve l’implication de l’APA avec la CIA. Ces emails et le rapport ont été fourni à ScienceInsider sous embargo par Nathaniel Raymond qui est un chercheur dans le domaine des droits de l’homme à l’université Hardward. Raymond a déclaré que la complicité de l’APA à trahir son éthique pour justifier l’utilisation de techniques psychologiques dans l’interrogatoire des prisonniers est l’un des plus grands scandales du bioéthisme du 21e siècle.

Et certains des mails publiés contredisent les déclarations publiques de l’APA concernant sa collaboration avec la CIA et l’administration Bush. Par exemple, dans des mails à la CIA en 2005, Geoff Mumfort, directeur de la politique scientifique de l’APA a écrit :

 

Je pense que vous (et les autres destinataires de ce message) serez intéressé d’apprendre que l’APA a pris le taureau par les cornes en publiant ce rapport intitulé Psychological Ethics and National Security qui émane de sa Task Force. Je voudrais également remercier officieusement votre contribution personnelle dans la création de ce rapport. Vos opinions ont été bien reçus par les membres de la Task Force.

 

L’un des destinataires du mail est Kirk Hubbard, un ancien de la CIA spécialisé dans la comportementale qui a ensuite travaillé chez Jessen et Associates. Cette dernière est une entreprise crée par James Mitchell et Bruce Jensen qui sont les principaux architectes du programme des interrogatoires de la CIA. Jean Maria Arrigo, un psychologue situé à Riverside en Californie estime que ce type de mail est une preuve de la connivence entre la CIA et l’APA. Les hauts placés de l’APA ont été totalement contrôlés et même payés par la CIA.

L’APA n’a pas répondu officiellement à toutes ces accusations. Elle a juste ajouté que mr Hoffman, le responsable de l’enquête indépendante, est connu pour son indépendance et son éthique depuis plusieurs années et qu’il va faire la lumière sur cette affaire.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *