Quand est-ce qu’une minorité devient influente ?

Quelle est la taille nécessaire d’une minorité pour faire adopter son point de vue par toute la population ? Une étude suggère que cette minorité doit représenter 15 à 35 % de la population pour provoquer un basculement dans l’opinion.


Quelle est la taille nécessaire d'une minorité pour faire adopter son point de vue par toute la population ? Une étude suggère que cette minorité doit représenter 15 à 35 % de la population pour provoquer un basculement dans l'opinion.

Quand un point de vue provient d’une minorité, quelle est la taille nécessaire de cette minorité pour atteindre un point de basculement, où son point de vue est largement accepté dans le reste de la population ? Pourquoi une population convergerait-elle d’abord vers une norme ou une croyance commune, puis passer soudainement à une autre ? C’est une question qui est encore débattue de nos jours.1

L’influence d’une minorité pour basculer une opinion majoritaire

Actuellement, des études théoriques ont estimé qu’une population minoritaire n’a besoin que de 10 % de la population pour créer un point de basculement susceptible de changer les points de vue tandis que des études observationnelles ont montré que la représentation des minorités devait atteindre 40 %. Pour mieux explorer ce phénomène, Centola et ses collègues ont réalisé une série d’expériences contrôlées dans lesquelles ils ont recruté près de 200 volontaires en ligne et les ont répartis en groupes.

Au sein de chaque groupe, les membres ont été jumelés de manière aléatoire et ont été chargés d’attribuer simultanément des noms à un objet représenté (par exemple, un visage). Les sujets étaient récompensés si les deux coordonnaient et attribuaient le même nom à l’objet. Ces interactions ont rapidement abouti à une coordination à l’échelle du groupe. Une fois qu’une convention a été établie entre tous les participants expérimentaux, les chercheurs ont introduit un petit nombre de membres, une minorité engagée, dans chaque groupe, qui a tenté de renverser la convention établie en proposant une nouvelle alternative.

Ils ont ensuite varié la taille des minorités engagées. Dans tous les groupes, les tailles minoritaires nécessaires pour provoquer le changement allaient de 15 à 35 % avec un seuil médian de 25 %. Dans une série d’essais supplémentaires, les auteurs ont constaté que les groupes minoritaires inférieurs à 25 % ne pouvaient influencer, en moyenne, que 6 % de la population restante. Mais lorsque les groupes minoritaires dépassaient ce seuil, alors ils pouvaient persuader 72 à 100 % du reste de la population d’adopter la nouvelle alternative.

Sources

1.
Experimental evidence for tipping points in social convention. Science. 10.1126/science.aas8827″ target=”_blank” rel=”noopener noreferrer”>http://science.sciencemag.org/cgi/doi/10.1126/science.aas8827. Published June 7, 2018. Accessed June 7, 2018.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *