Catégorie : Vaccination

La vaccination a permis de sauver des millions de vies dans le monde. Protégeant les enfants contre des maladies comme la rougeole, le tétanos, la coqueluche ou l’hépatite B, le vaccin est la principale protection et parfois la seule contre des maladies potentiellement mortelles. Cette catégorie liste l’actualité des nouveaux vaccins, mais également pour parler du mouvement anti-vaccination qui prend de l’ampleur dans de nombreux pays.

D'après les estimations, la mortalité infantile due aux infections bactériennes à Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae de type b (Hib) dans les pays à forte prévalence a diminué de 51 % et de 90 %, respectivement, de 2000 à 2015. On estime que ces vaccins ont sauvé la vie de 1,3 million d'enfants. 0

1,45 million d’enfants sauvés grâce aux vaccins contre le pneumocoque et le HiB (Haemophilus influenzae de type b)

D’après les estimations, la mortalité infantile due aux infections bactériennes à Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae de type b (Hib) dans les pays à forte prévalence a diminué de 51 % et de 90 %, respectivement, de 2000 à 2015. On estime que ces vaccins ont sauvé la vie de 1,45 million d’enfants.

Les récentes épidémies d'oreillons aux États-Unis chez des populations pourtant vaccinés suggèrent une perte de l'immunité vaccinale après 27 ans. Cela peut mener à des recommandations pour des vaccinations de rappel ou une nouvelle vaccination à 18 ans pour maintenir la protection. 0

Recrudescence des oreillons aux États-Unis à cause de la réduction de l’immunité vaccinale

Les récentes épidémies d’oreillons aux États-Unis chez des populations pourtant vaccinés suggèrent une perte de l’immunité vaccinale après 27 ans. Cela peut mener à des recommandations pour des vaccinations de rappel ou une nouvelle vaccination à 18 ans pour maintenir la protection.

Les chercheurs ont développé un vaccin universel contre les virus grippaux A qui produit une immunité durable chez les souris et les protège contre les limitations des vaccins contre la grippe saisonnière selon une étude menée par la Georgia State University. Cette approche est déjà abordée par plusieurs chercheurs, mais il faudra attendre plusieurs années avant de voir un essai clinique chez les humains. 0

Un vaccin à nanoparticule pour une protection universelle contre la grippe

Les chercheurs ont développé un vaccin universel contre les virus grippaux A qui produit une immunité durable chez les souris et les protège contre les limitations des vaccins contre la grippe saisonnière selon une étude menée par la Georgia State University. Cette approche est déjà abordée par plusieurs chercheurs, mais il faudra attendre plusieurs années avant de voir un essai clinique chez les humains.

L'incidence des cas de la rougeole aux États-Unis continue de baisser. Mais on a des épidémies sporadiques qui sont principalement provoquées par la baisse de la vaccination. La conclusion de la lutte contre la rougeole n'a pas changé depuis des années puisque seule une couverture vaccinale maximale permettra d'éradiquer cette maladie. 0

L’état de la rougeole aux États-Unis

L’incidence des cas de la rougeole aux États-Unis continue de baisser. Mais on a des épidémies sporadiques qui sont principalement provoquées par la baisse de la vaccination. La conclusion de la lutte contre la rougeole n’a pas changé depuis des années puisque seule une couverture vaccinale maximale permettra d’éradiquer cette maladie.

Les ingénieurs du MIT ont inventé une nouvelle méthode de fabrication 3D qui peut générer un nouveau type de particule porteur de médicaments qui permettrait l'administration de doses multiples d'un médicament ou d'un vaccin sur une période prolongée avec une seule injection. Par exemple, on peut utiliser cette technologie, appelée SEAL par les chercheurs, pour créer une injection qui va libérer ses différentes doses à différentes périodes comme dans le cas d'un vaccin suivi de ses boosters. 0

Un seule injection de vaccin avec des doses programmées dans le temps

Les ingénieurs du MIT ont inventé une nouvelle méthode de fabrication 3D qui peut générer un nouveau type de particule porteur de médicaments qui permettrait l’administration de doses multiples d’un médicament ou d’un vaccin sur une période prolongée avec une seule injection. Par exemple, on peut utiliser cette technologie, appelée SEAL par les chercheurs, pour créer une injection qui va libérer ses différentes doses à différentes périodes comme dans le cas d’un vaccin suivi de ses boosters.

La mouche phlébotome qui transmet le parasite Leishmania - Crédit : raywilsonbirdphotography.co.uk 0

Des pistes pour un vaccin contre le Leishmania

Le parasite du genre Leishmania s’approche des côtes américaines. Et une équipe propose des pistes pour un vaccin contre ce parasite. Il existe près d’une trentaine de souches de Leishmania avec des infections de niveaux variables. L’infection la plus grave, connue comme la leishmaniose viscérale, peut tuer une personne en 40 jours si elle n’est pas traitée. Les traitements sont efficaces, mais il y a toujours un risque de rechute d’où la poursuite pour développer un vaccin.