Catégorie : Zika

Le virus Zika est apparu dans les Amériques et en 2015/2016, il a provoqué une véritable épidémie dans cette région du monde. Quand le virus Zika infecte les femmes enceintes, alors leurs enfants peuvent développer des anomalies congénitales, notamment une tête plus petite que la normale ainsi que des troubles neurologiques. Cette catégorie liste tous les actualités du virus Zika avec les nouvelles connaissances et les remèdes potentiels contre cette maladie.

Les scientifiques ont découvert que l'infection par le virus Zika chez la souris infantile entraîne des crises et des déficits à long terme dans la structure du cerveau et le comportement qui persistent à l'âge adulte. Toutefois, on doit garder à l'esprit que ces résultats valent uniquement pour des modèles de souris et qu'on ne peut pas les superposer directement aux humains. 0

Les effets négatifs du virus Zika, présents chez les nourrissons, peuvent persister chez les adultes dans des modèles de souris

Les scientifiques ont découvert que l’infection par le virus Zika chez la souris infantile entraîne des crises et des déficits à long terme dans la structure du cerveau et le comportement qui persistent à l’âge adulte. Toutefois, on doit garder à l’esprit que ces résultats valent uniquement pour des modèles de souris et qu’on ne peut pas les superposer directement aux humains.

Le virus du Nil occidental (en vert) se développant dans le placenta humain où les cellules sont marqué en rouge avec un noyau bleu - Crédit : Nitin Arora 0

Comme Zika, le virus du Nil occidental peut provoquer des dommages cérébraux chez les souris

2 virus étroitement liés à Zika, le virus du Nil occidental et Powassan, peuvent se propager d’une souris enceinte infectée à son foetus en causant des lésions cérébrales et la mort du foetus selon une nouvelle étude. Les résultats suggèrent que Zika n’est peut-être pas unique dans sa capacité à provoquer des fausses couches et des malformations congénitales.

Une étude suggère que si une personne acquiert une immunité contre la dengue, alors elle sera plus résistante contre Zika. Il existe quelques vaccins contre la dengue qui sont testés, mais les travaux suggèrent qu'un vaccin, se basant uniquement sur les anticorps, ne sera plus suffisant pour des maladies comme la dengue et Zika. 0

L’immunité contre la dengue peut protéger contre Zika

Une étude suggère que si une personne acquiert une immunité contre la dengue, alors elle sera plus résistante contre Zika. Il existe quelques vaccins contre la dengue qui sont testés, mais les travaux suggèrent qu’un vaccin, se basant uniquement sur les anticorps, ne sera plus suffisant pour des maladies comme la dengue et Zika.

Les chercheurs rapportent que le moustique tigre, qui a débarqué en Amérique du Nord et en Europe, pourrait devenir un vecteur potentiel du virus Zika sous certaines conditions. 0

Le moustique tigre comme un propagateur de Zika sous certaines conditions

Les chercheurs rapportent que le moustique tigre, qui a débarqué en Amérique du Nord et en Europe, pourrait devenir un vecteur potentiel du virus Zika sous certaines conditions. La principale est qu’il obtienne une seconde alimentation provenant de sang humain afin d’accélérer le déplacement du virus vers la salive du moustique.

Une analyse des cas de syndrome de Guillain-Barré à Porto Rico a identifié l'infection par le virus Zika comme un facteur de risque selon une étude publiée par JAMA. Mais la taille de l'échantillon, très modeste, évite de tirer des conclusions hâtives et on pourra simplement parler d'une petite corrélation qu'il conviendra d'étudier avec un échantillon plus large. 0

Zika et syndrome de Guillain-Barré, un petit facteur de risque

Une analyse des cas de syndrome de Guillain-Barré à Porto Rico a identifié l’infection par le virus Zika comme un facteur de risque selon une étude publiée par JAMA. Mais la taille de l’échantillon, très modeste, évite de tirer des conclusions hâtives et on pourra simplement parler d’une petite corrélation qu’il conviendra d’étudier avec un échantillon plus large.

Les chercheurs rapportent que le vaccin GLS-5700 montre une efficacité et une sécurité optimale pour lutter contre le virus Zika. Les essais cliniques de phase I sont prometteurs, mais il faudra attendre avant de déterminer si ce vaccin à ADN est le remède attendu contre l'infection de Zika. 0

Un vaccin à ADN montre son efficacité contre le virus Zika

Les chercheurs rapportent que le vaccin GLS-5700 montre une efficacité et une sécurité optimale pour lutter contre le virus Zika. Les essais cliniques de phase I sont prometteurs, mais il faudra attendre avant de déterminer si ce vaccin à ADN est le remède attendu contre l’infection de Zika.

Les cellules souches du cancer du cerveau (sur la gauche) sont tué par une infection du virus Zika (l'image à droite montre les cellules après le traitement par Zika) - Crédit : Zhe Zhu 0

Le virus Zika peut tuer les cellules souches d’un cancer du cerveau

Une étude suggère que le virus Zika est capable de tuer les cellules souches d’un cancer du cerveau connu comme le glioblastome. Si c’est confirmé et qu’on peut renforcer la sécurité du virus par rapport aux risques d’infection chez l’adulte, alors Zika pourrait être utilisé comme un complément avec la chimiothérapie et la radiothérapie.