Virus Zika : Le CDC déconseille aux femmes enceintes de voyager en Amérique Latine


  • FrançaisFrançais

  • Le CDC a lancé un avertissement officiel aux femmes enceintes d’éviter certains pays d’Amérique Latine à cause de l’épidémie du virus Zika. Le virus Zika provoque une microcéphalie chez les nouveaux-nés


    La femme du moustique Aedes aegypt responsable de la transmission du virus Zika. Il provoque une microcéphalie chez les nouveaux-nés et le CDC conseille aux femmes enceintes d'éviter l'Amérique Latine
    La femme du moustique Aedes aegypt responsable de la transmission du virus Zika. Il provoque une microcéphalie chez les nouveaux-nés .

    On vous apprenait que le virus Zika avait infecté une partie du Brésil et que certaines zones avait décrété l’Etat d’urgence. Désormais, le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) aux Etats-Unis conseille aux femmes enceintes d’annuler leur voyage en Amérique Latine. L’avertissement du CDC  concerne le Brézil, la Colombie, le Salvador, la Guyane Française, le Guatemala, Haiti, le Honduras, la Martinique, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname, le Venezuela et Porto Rico.

    En Amérique Latine, on estime que le a infecté de 440 000 à 1 300 000 personnes en l’espace de ces 12 derniers mois. Le est transmis par la femelle d’un moustique de l’espèce Aedes aegypti. Quand il infecte une , le provoque une microcéphalie chez les nouveaux-nés. Cela signifie que les enfants naissent avec une tête minuscule par rapport à leurs corps.

    Le virus Zika associé à la microcéphalie au Brésil

    Un atteint par la microcéphalie

    Du mois d’octobre 2015 à janvier 2016, on dénombre 3 500 enfants qui sont nés avec une microcéphalie. C’est une épidémie foudroyante si on regarde la période de propagation. Le est connu depuis des décennies et on pensait qu’il provoquait seulement des maux bénins tels que des démangeaisons, des maux de tête et de la fièvre. C’est la première fois qu’on découvre que ce provoque une microcéphalie chez les femmes enceintes. Les experts médicaux estiment que le pourrait avoir muté du virus de base qui été découvert la première fois en Ouganda en 1940.

    Le CDC a dû rehausser niveau d’alerte après que les autorités brésiliennes ont déclaré que 2 enfants sont déjà morts de leur microcéphalie quelques heures après leurs naissances et que 2 autres femmes enceintes avaient fait des fausses couches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *