Virus Zika : 4 millions d'infections possibles à cause d'El Nino

L’OMS a annoncé que 3 à 4 millions de personnes pourraient être infectées avec le virus Zika dans les 12 prochains mois. On rapporte déjà de 500 000 à 1,5 million de personnes qui sont déjà infectés au Brésil.


L'OMS prédit de 4 à 5 millions d'infections par le virus Zika qui provoque la microcéphalie chez les nouveaux-nés

Le , qui a été détecté sur le continent américain en mai 2015, s’est désormais propagé dans plus de 23 pays de la région. Un lien possible entre la microcéphalie et le virus Zika a incité l’OMS à organiser une réunion d’urgence pour prendre les mesures nécessaires. Lundi prochain, cette réunion permettra de déterminer si le virus Zika doit être considéré comme un risque mondial. L’Ebola est le dernier virus en date qui a mérité une telle annonce de l’OMS.

Un lien possible entre le virus Zika et la microcéphalieUne relation causale entre le virus Zika et des malformations de naissance et des syndromes neurologiques n’a pas encore été établie, mais il y a des soupçons très importants selon Margaret Chan, directrice-générale de l’OMS. Le virus Zika provoque généralement des troubles bénins, mais le lien entre la incite l’OMS à considérer le virus comme une alerte très sérieuse. Sur l’estimation de 4 à 5 millions d’infections possibles, Bruce Aylard de l’OMS a déclaré que l’organisation s’est basé sur les 2 millions d’infections qui ont été provoquées par le virus de la Dengue. La Dengue est une maladie virale qui est propagée par le même moustique que celui du virus Zika. Mais il ajoute qu’on doit être prudent, car c’est une estimation très alarmiste. On manque encore beaucoup d’informations avant de crier à la panique.

Le manque d’informations sur le virus Zika

Le virus Zika a surpris la plupart des organisations de santé. Et ce n’est pas le virus qui est en cause, mais son lien avec la microcéphalie. Cette réunion de l’OMS va étudier les lacunes et les ressources pour combattre l’épidémie et de déterminer les priorités. La priorité est de confirmer ou non si le virus Zika provoque des anomalies dans le cerveau. On connait beaucoup d’endroits où le virus Zika s’est propagé, mais on ne rapporte aucune anomalie telle qu’une microcéphalie. Cela signifie qu’il y a d’autres facteurs qui sont en cause. Par exemple, cela pourrait être une combinaison du virus Zika avec d’autres virus en circulation selon Aylard.

Une carte qui montre la distribution globale du moustique Aedes aegypti qui pourrait transmettre le virus Zika (moustique présent principalement dans les pays tropicaux).

Une carte qui montre la distribution globale du moustique qui pourrait transmettre le virus Zika (moustique présent principalement dans les pays tropicaux).

Le virus Zika et la microcéphalie, l'OMS n'a pas encore confirmé le lien entre les 2La seconde priorité sera les outils pour diagnostiquer l’infection et un possible vaccin. Il faudra environ 12 mois pour développer un vaccin, mais on pourrait avoir des outils de diagnostic en quelques mois. Cependant, l’OMS estime que les pays doivent augmenter leur surveillance pour les infections du virus Zika et les anomalies à la naissance. On a rapporté quelques cas en Europe après que des gens soient revenus de zones qui étaient touchées par le virus Zika. Mais la principale menace est les pays qui sont touchés largement par le virus de la Dengue. Car cela signifie qu’il y aura aussi un risque élevé de la présence du virus Zika puisque c’est le même moustique qui les transporte. La plupart des cas concernent les pays chauds qui sont vulnérables à une espèce tropicale du moustique qu’on connait comme l’Aedes aegypti. Mais il y a une autre espèce de moustique appelée qui pourrait transporter le virus Zika dans les pays plus tempérés.

La menace du climat

Dans la déclaration de l’OMS, Chan a averti que le phénomène El Niño pourrait propager le virus dans de nouveaux pays. Le climat provoqué par El Niño va augmenter les populations des moustiques dans de nombreuses régions. Et cela signifie que ce moustique, et donc le virus Zika, pourrait débarquer aux USA et en Europe. El Niño crée des étés chauds et pluvieux qui favorisent la survie de l’espèce de moustique Aedes albopictus. Plus la température est élevée, et plus l’incubation du moustique est rapide avant qu’il meure selon Olivier Brady de l’université d’Oxford qui étudie les conditions climatiques qui favorisent l’augmentation des moustiques.

Une carte qui montre la distribution globale du moustique Aedes Albopictus qui pourrait transmettre le virus Zika (moustique présent principalement dans les pays tempérés).

Une carte qui montre la distribution globale du moustique Aedes Albopictus qui pourrait transmettre le virus Zika (moustique présent principalement dans les pays tempérés).

Brady et ses collègues ont publié une analyse cette semaine qui modélise les passagers aériens qui ont voyagé dans le monde à partir des aéroports du Brésil de septembre 2014 à aout 2015. Sur les 9,9 millions de personnes qui ont voyagé dans les aéroports des zones infectées, deux tiers sont partis aux Amériques, 27 % est venu en Europe et 5 % en Asie. Le plus grand nombre, 2,77 millions de personnes, est parti aux États-Unis. Le problème est que ces régions des États-Unis, concernés par ces voyageurs provenant du Brésil, possèdent des conditions climatiques qui peuvent propager le virus Zika.

 

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *