91 000 cas de zika au Brésil

91 000 cas de zika ont été enregistrés au Brésil. En même temps, le chikungunya est en pleine expansion.



Les moustiques Aedes aegypti font des ravages au Brésil. Alors que l’Organisation mondiale de la santé a affirmé lundi que l’épidémie était en recul en Amérique du Sud, voilà que 91 000 ca s de zika sont répertoriés au Brésil. C’est la première fois que la maladie a et officiellement dénombrée. Le virus s’est répandu au Brésil, en Colombie et dans les Caraïbes depuis fin 2014. Dans  la majorité des cas, la maladie provoque une infection bénigne. Elle peut-être également à l’origine de microcéphalie, cause de mortalité chez les bébés (1 198 cas depuis octobre 2015 et 3 710 en cours d’examination). Jusqu’à maintenant, trois personnes adultes sont décédées de la maladie.

En même temps, l’épidémie de chikungunya est aussi en pleine expansion au Brésil. Cette maladie est similaire au Zika et transmise par le même moustique. Pour les maladies transmises par les moustiques est toujours dangereuses. En effet, les conséquences peuvent être dramatiques, voire mortelles. La transmission prend une forme très sévère chez l’enfant, avec un très fort risque d’atteinte cérébrale. L’enfant est atteint de l’encéphalopathie, une maladie qui se manifeste par un œdème cérébral et des complications hémorragiques. A part les efforts de démoustication, les mesures de protection individuelle sont les plus efficaces. Il s’agit tout simplement d’éviter les piqûres de moustiques en utilisant des insecticides, des moustiquaires, des diffuseurs…

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *