Une population mondiale de 11 milliards en 2100


  • FrançaisFrançais



  • La Terre est déjà très peuplée avec une population mondiale estimée à 7,3 milliards de personnes. Mais on d’atteindre les 11 milliards à l’horizon 2100.

    Selon John R. Wilmoth, directeur du département de la population des Nations Unies, il y aura 9,7 milliards de personnes en 2050. Et en 2100, on sera 11,2 milliards de personnes à se bousculer sur cette planète. Ce sont les estimations optimistes, car un scénario pessimiste nous donnera environ 13,3 milliards de personnes en 2011. Un scénario pessimiste se base sur l’absence des contrôles de naissance et du Planning familial dans les pays pauvres.

    Aux États-Unis, la population va augmenter de 1,4 million de personnes par an pour atteindre les 450 millions de personnes. Actuellement, il y a 322 millions d’habitants aux États-Unis. Mais ce ne sont pas les États-Unis qui vont booster la population mondiale. Ce rôle est réservé à l’ dont la population va passer de 1,2 milliard à 3,4 milliards à la fin du siècle. L’Asie possède actuellement 4,4 milliards de personnes et cette population va connaitre un pic en 2050, mais elle va redescendre à 4,9 milliards de personnes en 2100.

    Dans le même temps, la fin du siècle sera caractérisée par l’ des ressources que ce soit sur le plan agricole, énergétique ou minier. Cela va créer une pénurie mondiale dans tous les domaines et les guerres actuelles ne seront qu’un concours de polochon comparé aux batailles du futur pour le contrôle des ressources. Et malgré le fait que les pays riches ne sont pas concernés par la surpopulation, ils continuent à coloniser les ressources des pays pauvres alors que ces derniers auront besoin de chaque miette lorsque leur démographie va connaitre une croissance galopante.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *