Le SpaceLiner : De L'Europe vers les USA en 60 minutes


  • FrançaisFrançais



  • Le SpaceLiner est un nouveau vaisseau de transport aérospatial qui ambitionne de devenir la norme pour les voyages intercontinentaux du futur.

    Dans le domaine de l’aviation, on parle de l’avenir avec des termes tels que des avions spatiaux ou des engins de vol hypersoniques. Et un groupe allemand vient de présenter sa proposition pour révolutionner le transport aérien dans le futur. Ce concept est le SpaceLiner qui pourrait simplement bouleverser le secteur aérospatial. Le DLR Institute of Space Systems a déclaré que le DLR-SART étudie ce mode de transport suborbital et hypersonique. Le DLR est l’agence allemande de la recherche aérospatiale et elle étudie les systèmes complexes de transport.

    Le concept du SpaceLiner

    Le SpaceLiner est une fusée pour le transport intercontinental de passagers et l’institut le décrit comme un véhicule à 2 étapes alimenté par une propulsion de fusée. Guy Norris, rédacteur en chef pour le magazine Aviation Week, le décrit comme un système alimenté par une fusée qui intègre un Booster Flyback et d’autres technologies pour lancer des véhicules sur l’orbite terrestre basse. Le SpaceLiner ressemble à un vaisseau standard qui peut transporter 50 passagers de l’Europe vers l’Australie en 90 minutes. Norris ajoute que pour le SpaceLiner soit un succès commercial, une version à 100 places est prévue pour des voyages intercontinentaux ou transpacifiques. Par exemple, le SpaceLiner pourrait aller de l’Europe aux États-Unis en l’espace de 60 minutes.

    Le concept du SpaceLiner veut résoudre la faisabilité commerciale et technique. L’aviation spatiale est un cercle vicieux, car la conception de nouveaux vaisseaux dépend du cout de production. L’aviation actuelle n’avance pas parce qu’elle doit toujours faire à des couts de production élevés. Et pour qu’on puisse inventer de nouveaux vaisseaux, il faut augmenter le nombre de lancements annuels. Une généralisation de vols commerciaux dans l’espace permettrait de baisser considérablement les couts de production sinon on ne pourra jamais améliorer l’aviation actuelle. Pour tenter de résoudre le problème, le DLR propose un véhicule de lancement réutilisable à 2 étages. Cette fusée serait alimentée par de l’oxygène et de l’hydrogène liquide. Le lanceur réutilisable serait accéléré par 11 moteurs de fusée à carburant liquide pour le booster et 2 pour l’étage des passagers.

    Le SpaceLiner pour stimuler les vols spatiaux de masse

    Les ingénieurs estiment que la découverte de nouveaux matériaux combinés avec un nouveau système de refroidissement protégerait les structures du SpaceLiner contre la chaleur intense des vols hypersoniques. La cabine du passager peut fonctionner comme une capsule indépendante, qui pourrait se séparer du SpaceLiner, pour un retour sans danger sur la Terre en cas d’urgence. L’objectif du SpaceLiner est de stimuler la production de masse de moteurs de fusée et de Booster qui sont réutilisables. Pour Martin Sippel, responsable du projet SpaceLiner au DLR : En augmentant le nombre de lancements, vous pouvez avoir une production en série des lanceurs. Si on peut créer des lanceurs pour 150 à 300 vols, alors nous avons une production de masse. Et si vous avez 11 moteurs par fusée, alors vous avez 2 000 moteurs par an, etc.

    La vitesse et l’altitude du SpaceLiner

    Le SpaceLiner est une configuration à 2 étages qui utilise le décollage à la verticale. Le premier modèle supporte 50 passagers et 2 membres d’équipage. Après le décollage et l’extinction des moteurs, l’étape orbitale permet d’entrer dans un vol à très haute vitesse pour traverser des distances intercontinentales à très peu de temps. L’ambition du SpaceLiner est d’atteindre une altitude de 80 kilomètres à une vitesse de Mach 20 et supérieure (24 500 km/h). Des voyages à longue distance tels que l’Europe vers l’Australie seraient possibles en 90 minutes. Un trajet intercontinental entre l’Europe et l’Amérique du Nord pourrait se faire en 60 minutes. Le SpaceLiner est ambitieux, mais ce type de projet est nécessaire pour amorcer une nouvelle ère à la fois dans les voyages spatiaux et les transports commerciaux.

    Mais le SpaceLiner est tellement ambitieux qu’il faudra attendre plusieurs années avant même de voir un prototype. Le DLR parle d’une première analyse de concept en 2016/2017 suivie d’une seconde phase d’étude en 2019/2020. Ensuite, les premiers composants pourraient être construits à partir de 2030, les vols de test pourraient avoir lieu en 2035 et le premier vol commercial pourrait se faire vers 2040. Mais cela dépend du financement, car il faut boucler le budget avant 2020 avant de passer aux autres phases.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.