60 000 antilopes mortes en 4 jours


  • FrançaisFrançais



  • Depuis le mois de mai, la Saïga, l’une des rares antilopes en Asie meurt à une vitesse foudroyante. Les chercheurs rapportent que 60 000 antilopes sont mortes en l’espace de 4 jours.

    Le géoécologiste Steffen Zuther et ses collègues sont allés dans le centre du Kazakhstan pour analyser le vêlage d’un troupeau de Saïgas, une antilope des steppes qui est menacée d’extinction. Les vétérinaires de la région avaient déjà rapporté qu’ils avaient vu des antilopes mortes dans le passé. Mais le nombre de morts de ces dernières années était faible et les chercheurs n’étaient pas alarmés. Mais en 4 jours, ce troupeau d’antilopes, composées de 60 000 individus, a été décimé sans aucune raison apparente. Les vétérinaires ont également vu un autre troupeau d’antilopes qui est mort subitement en quelques jours dans le nord du pays.

    Après des analyses, les chercheurs ont quand même des indices. C’est une bactérie selon eux qui a décimé la moitié des antilopes du pays qu’on estimait à 257 000 en 2014. Mais en général, les bactéries sont inoffensives pour les antilopes et il faudra étudier le changement de l’environnement. Ces morts sont très étranges, car seules les antilopes Saïga sont touchées alors que les bactéries, si elles étaient nocives, toucheraient également d’autres espèces.

    Les antilopes Saïga jouent un rôle crucial dans l’écosystème des steppes. Dans les steppes, les vents froids empêchent la décomposition des plantes et la consommation de l’herbe par les antilopes permet de préserver la décomposition. La décomposition recycle les nutriments et empêche les incendies qui se propagent rapidement dans ces régions plates. Et les antilopes sont des proies pour les prédateurs dans les steppes et la survie de ces derniers devient aussi problématique. Selon Zuther : Si vous trouvez des antilopes, alors vous pouvez dire que les autres espèces sont aussi abondantes.

    Les antilopes Saïga, qui sont considéré comme une espèce en danger par l’International Union for the Conservation of Nature, vivent en troupeaux au Kazakhstan, en Russie et en Mongolie. Les troupeaux se réunissent pendant l’hiver et le vêlage commence à la fin du printemps et au début de l’été. Les morts en masse de ces antilopes ont commencé à cette période. Les chercheurs estiment que cela pourrait être un problème de digestion. L’abondance de la verdure fait que les bactéries se multiplient de manière exponentielle dans les intestins de ces antilopes.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.