Les singes se souviennent des moments marquants dans un film même avec un seul visionnage


  • FrançaisFrançais



  • Nous avons tous nos moments préférés dans les films et il semble que les chimpanzés et les bonobos possèdent la même faculté. Ils sont capables de se souvenir des moments importants dans un film et même de les anticiper pour le futur.

    Plutôt que d’utiliser un test avec de la nourriture, des chercheurs japonais ont fait des petits films et ils les ont montrés à des singes à 2 jours d’intervalle. Nous avons montré un film et nous nous sommes demandé si les singes s’en souvenaient même s’ils ne le regardaient qu’une seule fois selon Fumihiro Kano de l’université de Kyoto au Japon. Kano et son collègue Satoshi Hirata ont créé 2 petits films. Un des personnages était un humain déguisé en singe. Ce singe attaquait les humains et c’était le moment marquant du film. Les 2 films contenaient des moments importants et les chercheurs ont utilisé une technologie laser pour pister le mouvement des yeux pour voir si les animaux se souvenaient de ces moments. Leurs travaux ont été publié dans la revue Current Biology (http://dx.doi.org/10.1016/j.cub.2015.08.004)

    Dans nos précédentes études, nous avons découvert que les singes se rappellent d’événements émotionnels plutôt que les événements neuronaux comme c’est le cas des humains. Les chercheurs espéraient qu’en créant une scène émotive suffisamment puissante, ils découvriraient des liens avec la mémoire. Dans le premier film, le personnage déguisé en singe se précipite par la porte de droite et il attaque l’un des 2 humains. Ensuite, les chercheurs ont pris 6 chimpanzés et 6 bonobos et un second visionnage a démontré que les singes ont regardé en direction de la porte droite 3 secondes avant que le personnage ne s’engouffre dans la pièce. Cela prouve que les singes sont capables de mémoriser le contenu au niveau local. Le second film a permis de démontrer un objet important dans le film.

    Les singes reconnaissent les objets importants indépendamment de leur emplacement

    Dans le second film, un humain prend une des 2 armes pour attaquer le personnage déguisé en singe. Dans une seconde version de ce film, les chercheurs avaient échangé l’emplacement des armes. Mais les singes ont utilisé leur vision anticipée sur l’arme qu’il avait vue dans la première version du film et ils ne se préoccupaient pas de son emplacement. C’est une preuve formelle que les singes sont capables de mémoriser les objets importants même si ces derniers changent de place.

    Il est impressionnant qu’ils se souviennent d’autant de détails provenant de la première version du film selon Kano. Il suggère que ces talents de mémorisation sont importants pour la survie. Cela permet aux singes d’anticiper et d’éviter des dangers imminents. Cela leur permet aussi d’augmenter leur apprentissage social en regardant le comportement des autres singes et de négocier des pratiques sociales qui nécessitent des normes de mémoire coopératives et compétitives. D’autres chercheurs ont salué cette recherche et ces découvertes.

    Les auteurs ont fourni une nouvelle preuve que les singes se rappellent du passé selon Laurie Santos de l’université de Yale. Cette chercheuse avait enquêté sur l’impact des publicités dédiées aux singes capucins. Leur étude va au-delà des tâches planifiées qu’on a déjà vues dans d’autres expériences. Elle montre que les singes se rappellent d’événements précis, mais qu’ils traquent aussi les émotions associées à ces événements. Cette étude pourrait changer considérablement le débat sur la mémoire chez les animaux.

    C’est une belle démonstration de la mémoire involontaire chez les chimpanzés et les bonobos selon Joseph Call du Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology à Leipzig en Allemagne. Je pense que cette technique élégante sera adoptée par d’autres chercheurs pour étudier les autres aspects de la mémoire chez les singes et d’autres animaux. Mais ces chercheurs japonais ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Ils veulent savoir si les singes peuvent comprendre les objets, les intentions et les croyances des personnages. La compréhension d’une histoire demande un bon effort cognitif et un scénario permet d’étudier cette cognition.

    La vidéo de cette démonstration avec les singes :

    Références

    Great Apes Make Anticipatory Looks Based on Long-Term Memory of Single Events (http://www.cell.com/current-biology/abstract/S0960-9822(15)00946-X)

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.