Vous êtes entouré par votre propre nuage de microbes


  • FrançaisFrançais



  • Une recherche démontre que chaque personne est entourée par son propre nuage de microbes et que ce nuage est unique à chaque individu comme une empreinte microbiologique.

    Nous laissons des traces de bactéries sur chaque chose que nous touchons, un caddie de supermarché, des boutons d’ascenseur, un café sur votre bureau, mais le contact physique n’est pas le seul à laisser une marque biologique. Sans le savoir, les humains sont constamment entourés par des bactéries en créant une sorte de nuage microbiologique.

    Aujourd’hui, une recherche publiée dans la revue PeerJ (http://dx.doi.org/10.7717/peerj.1258) révèle que ce nuage, qui nous entoure, est unique pour chaque personne comme une sorte d’identifiant microbiologique. Pour le démontrer, les scientifiques ont effectué 2 expériences dans lesquelles ils ont placé les participants dans une chambre stérile et ils les ont entourés par des boites de Petri. Les chercheurs ont ensuite suspendu des filtres à air pour attraper les microbes. Ils ont comparé les échantillons capturés avec les microbes provenant d’une chambre vide qui était identique (donc sans humains) et ils ont découvert que les 2 espaces possédaient des microbes différents.

    Et cela soulève une autre question : Si ce nuage de microbes permet de définir 2 chambres séparées, est-ce qu’on peut le faire la même chose pour 2 personnes ? Et la réponse est oui pour 6 des 8 participants dans l’expérience. Les chercheurs ont séquencé les nuages de microbes et ils ont vu que de nombreux participants avaient la même bactérie dans leurs nuages respectifs, mais ils étaient présents dans des quantités différentes. Même si les chercheurs ignorent encore l’extension de ce nuage de microbes, l’équipe estime que nos microbes flottent à une distance de 90 centimètres autour de nous. Cela signifie que dans un espace confiné (un métro, les queues dans une épicerie ou la réunion dans votre entreprise), les chances sont élevées pour que nos microbes se mêlent avec ceux d’autres personnes. Cela nous permet d’avoir des souvenirs microbiologiques des personnes qui nous entourent et qui contribuent au développement de notre propre nuage de microbes. Et cela répond à une question existentielle : On n’est jamais totalement seul.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.