Rosetta détecte de l'oxygène sur la comète Tchouri


  • FrançaisFrançais

  • Le Lander Rosetta a détecté de l’oxygène dans l’atmosphère de la comète Tchouri qu’on connait aussi comme la comète 67P Churyumov-Gerasimenko. Et cet oxygène s’est formé avant la naissance du système solaire.



    pourrait respirer sur la comète Tchouri si c’était nécessaire. C’est la première fois qu’on détecte de l’oxygène sur une comète. L’oxygène est une substance volatile qui ne dure pas longtemps dans l’espace. À la base, l’équipe pensait que cela provenait de , mais après 7 mois d’observation, ils sont certains que l’oxygène est présent dans l’atmosphère de la comète Tchouri depuis 4,5 milliards d’années (http://dx.doi.org/10.1038/nature15707). Les niveaux d’oxygène sont restés élevés de septembre 2014 à mars 2015 même lorsque la partie supérieure de l’atmosphère de la comète ne faisait que quelques centimètres. Cela exclut des réactions chimiques entre la glace et la lumière du soleil. Une telle réaction ne serait possible que sur la partie ultrapériphérique de la comète.

    Les niveaux d’oxygène ont également varié avec les niveaux d’eau lorsque a survolé la comète. Cela suggère que la glace et l’oxygène de l’atmosphère de la comète Tchouri proviennent de son noyau. Cela permet de résoudre le mystère de son oxygène qui est apparu en premier dans le système solaire. Cela pointe directement sur la question principale si l’oxygène s’est formé dans le milieu interstellaire ou à l’intérieur de la solaire selon Klaus Pontoppidan du Space Telescope Science Institute au Maryland. Les astronomes ont longtemps cherché de l’oxygène dans des nuages interstellaires qui ont formé les systèmes solaires.

    Mais d’où vient l’oxygène de la comète Tchouri ?

    De la poussière et de l'eau qui s'échappent de la comète Tchouri. Vue en 3D.

    De la poussière et de l’eau qui s’échappent de la comète Tchouri. Vue en 3D.

    Andre Bieler et ses collègues de l’université du Michigan ont 2 théories. Dans la première, les nuages interstellaires contiennent de l’oxygène qui est difficile à détecter. Ensuite, l’oxygène est capturé lorsque le nuage se transforme en un disque qui se gèle rapidement et l’oxygène reste dans les petites particules de glace. Mais l’explication la plus plausible est que l’oxygène s’est formé plus tard, par réaction chimique, à l’intérieur des grains de glace dans le disque.

    Les 2 théories nécessitent que les grains se soient combinés en galets ou des blocs qui ont finalement formé la comète. Mais ces grains nécessitent une pression ou une chaleur qui ne soit pas trop grande. Les récents modèles de la comète Tchouri suggèrent que la naissance de la comète s’est passée sans douleur. La fusion de 2 lobes ne montre aucune violence qui pourrait suggérer une collision dramatique.

    Les comètes continuent de dévoiler leurs mystères. La semaine dernière, on apprenait la découverte d’alcool et de sucre dans la comète Lovejoy. Et l’équipe de a également découvert ces 2 substances sur 67P. Si les autres comètes ont de l’oxygène, alors cela pourrait expliquer la chimie de la jeunesse du système solaire afin de comprendre les conditions sur la jeunesse de la Terre. Ces découvertes sur les comètes sont importantes parce qu’elles permettent de comprendre les conditions au début de la formation des planètes et donc, de l’apparition de la vie par la même occasion selon Pontoppidan.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *