National Geographic se fait massacrer par Rupert Murdoch


  • FrançaisFrançais

  • Le groupe du National Geographic se fait massacrer. 180 licenciements en quelques semaines après son rachat par le groupe de Rupert Murdoch.



    Les employés du National Geographic ont surnommé le mois d’octobre 2015 comme le Choptober (Jeu de mots pour boucherie). En octobre, Rupert Murdoch, propriétaire de News Corp, rachète National Geographic pour 725 millions de dollars. C’était dans doute la plus triste des nouvelles puisque depuis 127 ans, National Geographic était une organisation à but non-lucrative. Le groupe a émerveillé le monde avec ses images époustouflantes et ses reportages sur les menaces concernant la nature et le réchauffement climatique. Mais désormais, on risque de voir National Geographic nous dire que le réchauffement climatique n’est qu’une invention par les climatologues puisque Rupert Murdoch est un climato-sceptique acharné.

    Mais il faut d’abord supprimer les troublions chez National Geographic qui risquent de perturber la transition de l’ère Murdoch. C’est pourquoi, National Geographic vient de licencier 180 sur ses 2 000 employés et pour faire court, c’est le plus grand plan de licenciement de l’histoire du groupe. Si le mois d’octobre est le Choptober, alors les employés ont surnommé le mois de novembre comme le Knivember. (coup de poignard dans le dos).

    En plus du licenciement passif, National Geographic a déclaré qu’il allait geler les pensions de retraite de ses employés restants, supprimer la couverture médicale pour ses prochains retraités et il va changer les contributions pour les plans de type 401(k) qui est un plan de retraite populaire aux Etats-Unis. Désormais, tous les employés percevront le même pourcentage de contribution dans ce plan alors qu’il est censé augmenter selon l’ancienneté.

    Dans notre article de rachat de National Geographic, on parlait de gâchis, mais on peut dire que c’est un véritable massacre sur l’un des rares médias américains qui n’avait pas été privatisé. C’est désormais terminé. Il n’y a plus de médias indépendants aux Etats-Unis.

    Source : Washington Post

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.