Le terrorisme transforme les libéraux en conservateurs


  • FrançaisFrançais

  • La montée du terrorisme provoque un changement chez les libéraux. Ils sont plus enclins à devenir des conservateurs après chaque attaque.


    Le terrorisme transforme les libéraux en conservateurs

    Les attitudes des libéraux envers les musulmans et les immigrés sont devenues similaires à celles des conservateurs après les attentats de Londres de juillet 2005 selon une nouvelle étude. Les données de deux enquêtes nationales représentatives des citoyens britanniques ont révélé que les sentiments patriotiques ont augmenté et que le combat pour l’égalité a baissé chez les libéraux politiques après l’attaque terroriste.

    Les résultats sont publiés dans Psychological Science, une revue de l’Association for Psychological Science.

    Les attaques terroristes sur les principales capitales internationales telles que Paris, Ankara ou Londres sont des événements rares et dramatiques qui façonnent irrémédiablement l’opinion publique et politique. Mais quels sont les changements dans les attitudes ?

    Nos résultats montrent que le terrorisme change l’opinion du public vers un plus grand sentiment patriotique et il augmente aussi les préjugés contre les musulmans et les immigrés. Mais il semble que cet effet soit plus fort sur ceux qui sont politiquement à gauche que ceux qui sont à droite selon les psychologues du Center for the Study of Group Processes à l’Université de Kent.

    L’impact global crée un climat où il est difficile de promouvoir la tolérance, l’inclusivité et la confiance selon Julie Van de Vyver de l’Université de Kent. Elle est l’une des auteures de l’étude.

    La psychologie a souvent démontré que les personnes adoptent fréquemment des systèmes de croyances idéologiques qui réduisent leurs sentiments de menace. Et en se basant sur ces théories, l’équipe de recherche a émis l’hypothèse que les attentats provoqueraient un changement moral chez les libéraux. Ainsi, les libéraux prôneraient le patriotisme et le nationalisme qui sont des valeurs propres aux conservateurs. Les chercheurs estiment que ce changement va mener à une augmentation des préjugés envers les minorités.

    L’historique des données de l’enquête recueillies par deux auteurs de l’étude, Diane Houston et Dominic Abrams, a permis d’avoir un aperçu des changements dans le monde réel. Les chercheurs ont analysé des données provenant de 2 enquêtes représentatives au niveau national qui ont été menées environ 6 semaines avant et 1 mois après les attentats de Londres du 7 juillet 2005. Ces attentats à la bombe, qui se sont produits dans les transports publics, ont provoqué 52 morts et 770 blessés. Les attentats faisaient partie d’une attaque d’Al-Qaïda menée par trois musulmans britanniques issus de familles d’immigrants et d’un Jamaïcain qui s’était converti à l’Islam.

    Dans les deux enquêtes, les participants ont mesuré leurs sentiments sur 4 fondements moraux :

    • Le patriotismeJe me sens fidèle à la Grande-Bretagne, malgré ses défauts
    • Le respect de l’autoritéJe pense que les gens doivent respecter les lois en permanence même lorsqu’on est certain de ne pas être attrapé
    • L’inquiétude envers le prochainJe veux que chacun soit traité de manière juste et cela inclut même les gens que je ne connais pas. Il est important pour moi de protéger les faibles dans la société.
      L’égalitéToutes les catégories de la société anglaise doivent être égales

    Les participants ont également évalué leurs sentiments sur les attitudes envers les musulmans avec des exemples tels que : La Grande-Bretagne perdrait son identité si on accueillait plus de musulmans et d’immigrants ou le gouvernement dépense trop d’argent pour aider les immigrants.

    Comme prévu, les attitudes envers les musulmans et les immigrants étaient plus négatives après les attentats, mais uniquement chez les libéraux ; les opinions des conservateurs sont restées relativement stables. Ainsi, l’attitude des libéraux devient assez conservatrice après des attaques.

    L’augmentation du préjudice a été mesurée par les changements moraux de libéraux. Ainsi, les libéraux ont montré une augmentation du patriotisme et une baisse de l’égalité. On avait également des attitudes très agressives envers les musulmans et les immigrés.

    Les résultats montrent que les perspectives morales des personnes ne sont jamais constantes et ils peuvent changer radicalement selon le contexte immédiat.

    Un défi important, après des attaques terroristes, est de déterminer comment gérer les perceptions et les attitudes du public pour éviter une recrudescence des préjugés selon Abrams.

    Pour les personnes qui luttent contre les préjugés, il est important d’être conscient que des événements terroristes peuvent provoquer différents effets dans les attitudes concernant des personnes avec des orientations politiques différentes selon les chercheurs.

    En se basant sur ces résultats, les chercheurs affirment que des attaques terroristes permettent aux conservateurs de consolider leurs priorités. Et ces priorités ne pourront plus être changées dans le futur. En termes clairs, un conservateur se retrouvera conforté dans sa croyance même si celle-ci réduit l’égalité et promeut le racisme. Et les libéraux vont les rejoindre dans cette attitude préjudiciable.

    On peut voir ce changement d’attitude dans la récente décision du Parlement du Royaume-Uni après les attentats de novembre à Paris. La majorité des citoyens britanniques ont approuvé massivement le bombardement de la Syrie. Et c’est une opinion totalement opposée par rapport à 2013. Les chercheurs notent que le plus grand changement dans le vote a concerné des membres du Parlement qu’on pouvait qualifier d’extrême gauche.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.