Les pieuvres résolvent les conflits en utilisant le langage corporel avec leurs bras


  • FrançaisFrançais

  • 8 bras vous permettent d’avoir un langage corporel très fleuri. On a une vidéo de pieuvres qui changent de couleurs et de positions. Elles étendent leurs bras pour communiquer pendant des interactions intenses l’un avec l’autre.


    La pieuvre utilise un langage corporel avec ses bras dans des situations de combat

    Les pieuvres sont connues pour changer leur apparence et on pensait que c’était une tactique de camouflage plutôt que pour des aspects sociaux. Les pieuvres sont typiquement solitaires qui se cache sur le plancher océanique, mais de récentes observations montrent que ce n’est pas toujours le cas. David Scheel et ses collègues de l’Alaska Pacific University ont documenté l’espèce de pieuvre (Octopus tetricus) qui affiche un comportement étrange pendant des disputes.

    Ces conflits ont été enregistrés à Jervis Bay dans le sud-est de l’Australie où l’équipe a découvert que les pieuvres communiquent les unes avec les autres pendant la journée. Dans des situations combatives, les pieuvres ont changé la luminosité de leurs corps comme une sorte de signal. 2 pieuvres, qui s’apprêtaient à se rentrer dedans, ont adopté une teinte sombre avec des intensités similaires tandis qu’une couleur pâle indique un signe de retraite dans des altercations physiques. (Lire notre article sur le génome de la pieuvre révèle une intelligence complexe).

    La tête haute

    Ces changements de couleur sont souvent accompagnés par des changements dans la posture. Une pieuvre qui commence un combat aura une posture de type tête haute. Elle va également déployer ses bras et elle va accélérer sa vitesse. Nous soupçonnons que cette posture va lui permettre de donner l’impression d’être plus grande et plus menaçante selon Sheel.

    On avait déjà vu des comportements similaires, mais on les avait interprétés différemment. La tête haute, par exemple, était considérée pour améliorer la visibilité. Mais Sheel estime que ce n’est pas le cas, car les autres changements dans la posture ne contribuent pas à élever les yeux.

    Tamar Gutnick de la Hebrew University of Jerusalem en Israël pense que ces nouvelles observations montrent une connexion claire entre un pattern ou posture spécifique et un message social. Ces découvertes montrent qu’on ne connait quasiment rien des pieuvres. Et on n’a jamais étudié leur comportement.

    Éviter le combat

    Sheel et son équipe ont été surpris de voir qu’il n’y avait pas trop de combats alors que parfois, on avait plusieurs pieuvres qui s’étaient rassemblées au même endroit. Cela suggère que leur langage corporel est efficace pour réduire les conflits entre les animaux. Ce qui est intéressant est leur tolérance respective les uns par rapport aux autres. Il y a vraiment une incitation à cohabiter.

    Même si ces observations montrent que les pieuvres se communiquent entre elles, elles vivent principalement en solitaires. Les confrontations et les accouplements sont rares. L’un des gestes les plus fréquents est qu’une pieuvre étendait un de ses bras vers une autre pieuvre et parfois, le bras s’étendait depuis sa tanière. L’autre pieuvre faisait la même chose. Et pour le moment, les chercheurs ignorent le sens de ce comportement.

    La vidéo sur le comportement de ces pieuvres :

    Source : revue Current Biology

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *