Les chevaux comprennent les expressions faciales humaines

Les chevaux sont capables de comprendre près de 17 émotions. En comparaison, l’être humain comprend 27 émotions. Est-ce qu’on a enfin trouvé notre meilleur ami ?


Les chevaux arrivent à comprendre les expressions faciales humaines

Comme des humains craintifs, les lèvent leurs sourcils intérieurs quand ils sont menacés ou surpris. Ensemble, les peuvent exprimer 17 émotions tandis que les humains en peuvent exprimer 27. Et les peuvent reconnaitre les expressions des autres . Mais est-ce qu’ils peuvent lire nos expressions faciales humaines ? Pour le prouver, les chercheurs ont testé 28 incluant 21 hongres et 7 juments au Royaume-Uni. Chaque cheval était attaché par une corde dans une écurie. Ensuite, on leur a présenté une photographie grandeur nature d’un visage humain.

Sur l’image, l’homme souriait ou était en colère. Les scientifiques ont enregistré les réactions des animaux et ils ont mesuré leurs rythmes cardiaques. D’autres études ont montré que des chevaux stressés peuvent provoquer des fluctuations sur leur rythme cardiaque. Quand les chevaux ont regardé l’homme en colère, alors leur coeur ont atteint un rythme maximal comparé à lorsqu’ils ont regardé l’homme qui souriait. Face au visage en colère, 20 des chevaux ont tourné leurs têtes pour qu’ils puissent le regarder avec leur oeil gauche. C’est une réponse émotionnelle qui suggère que les chevaux ont compris l’expression de l’homme. La raison est que l’hémisphère droit du cerveau est spécialisé dans le traitement des émotions négatives selon les travaux qui ont été publiés dans la revue Biology Letters.

Les chiens ont également ce biais de pencher vers la gauche lorsqu’ils sont confrontés à des visages en colère. Et comme les chiens, les chevaux ne se sont pas penchés lorsqu’ils ont vu le visage souriant. La raison est que les animaux n’ont pas besoin de réagir à des signaux qui ne sont pas menaçants. La réponse, face au visage en colère, est un avertissement pour le cheval que l’homme pourrait le frapper. Ces expériences suggèrent 2 choses : Soit les chevaux passent beaucoup de temps à apprendre nos expressions faciales, soit cette capacité est innée et elle est plus répandue qu’on le pense dans le monde animal.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *