Des herbivores qui massacrent d'autres herbivores


  • FrançaisFrançais

  • Les chiens de prairies, des animaux herbivores, deviennent parfois de véritables tueurs en série en massacrant des écureuils terrestres. Les femelles des chiens de prairie sont de meilleures mères avec ce type de massacre.


    Des chiens de prairie qui massacrent des écureuils terrestres. Des herbivores tuent donc d'autres herbivores.

    Si vous voyez un chien de prairie, alors vous verrez un animal mignon qui se nourrit principalement d’herbes et de graines. Mais on a découvert que ces chiens de prairie tuent régulièrement les petits des écureuils terrestres. Et les chercheurs avancent que les femelles, qui tuent plus d’écureuils terrestres, deviennent de meilleures mères. Dans une colonie de chiens de prairie au Colorado, les femelles qui tuent au moins 2 écureuils terrestres (connus également comme les spermophiles) ont 3 fois plus de petits que les femelles qui ne participent pas aux massacres selon John Hoogland de l’université du Maryland. Ces tueuses en série (surnom donné par le chercheur) dédaignent les carcasses. Elles tuent les bébés des écureuils et elles s’en vont. Mais n’y voyez aucun délire psychotique. Ces chiennes de prairie veulent protéger leurs propres petits. En éliminant les petits des autres herbivores, ceux des écureuils en l’occurrence, les chiennes de prairie s’assurent qu’il y aura suffisamment d’herbes pour leurs petits.

    De véritables meurtrières en série pour les écureuils terrestres

    Une chienne de prairie qui tue un bébé d'écureuil terrestre

    Une chienne de prairie qui tue un bébé d’écureuil terrestre.

    Cela m’a vraiment surpris a déclaré Hoogland. On a l’habitude de voir des carnivores qui tuent d’autres carnivores. Mais les chiens de prairie et les écureuils de terrestre sont des herbivores. On n’a aucune étude scientifique jusqu’à ce jour qui a montré le massacre d’un herbivore par un autre. De plus, le surnom de tueuse en série est parfaitement adapté. John Hoogland étudie les chiens de prairie depuis des années, mais il n’avait jamais rien remarqué. Et puis un jour, il a vu une femelle qui a attrapé quelque chose, elle a sauté dessus et elle a continué à attaquer et enfin, elle est retournée tranquillement sur son territoire. L’attaque n’a duré que quelques minutes. Hoogland s’est précipité de son observatoire pour trouver le corps d’un bébé d’écureuil terrestre complètement écrabouillé.

    Une fois qu’ils ont compris que les chiens de prairie peuvent commettre ce type de massacre, Hoogland et ses collègues ont rapporté 101 attaques mortelles pendant une observation de 6 ans. La plupart des attaques provenaient des femelles, mais il y avait aussi des mâles dans certains cas. Les chercheurs ont trouvé d’expliquer ces meurtres en série de plusieurs manières, mais la disponibilité de l’herbe est l’explication la plus plausible. Il s’avère que les écureuils terrestres et les chiens de prairie consomment 6 plantes en commun.

    La nourriture, principal mobile des massacres

    Mais il faut plus d’informations pour déterminer si les chiens de prairie sont en concurrence avec les écureuils terrestres sur leurs territoires selon Liesbeth Bakker du Netherlands Institute of Ecology. Le nombre d’écureuils morts est impressionnant, mais il faut compter en pourcentage de la population. Si les meurtres suppriment seulement une petite partie de la population, alors la compétition n’est pas le motif. De plus, les écureuils terrestres font la moitié de la taille des chiens de prairie et donc, ils mangent beaucoup moins. James Hare, écologiste comportemental se demande pourquoi les écureuils s’aventurent sur le territoire des chiens de prairie si c’est aussi dangereux ? Hoogland suggère que les chiens de prairie ont mis en place un système d’alerte pour les prédateurs et c’est ce qu’ils utilisent pour voir les écureuils. Hare de l’université de Manitoba au Canada se demande aussi si les écureuils ne peuvent pas trouver un autre territoire qui ne soit pas occupé par les chiens de prairie. Mais ce sont des détails, car cette étude soulève une question majeure : Est-ce que c’est propre aux chiens de prairie ou est-ce que c’est plus fréquent chez les herbivores ? En tout cas, la réputation d’herbivores inoffensifs vient de prendre un sacré coup.

    Source : Proceedings of the Royal Society B

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.