Le clavier QWERTY façonne nos émotions sur les mots


  • FrançaisFrançais

  • De nos jours, la saisie a surpassé l’écriture manuelle sur tous les aspects. Et il semble que la disposition du clavier QWERTY influence la manière dont nous ressentons certains mots.


    Le clavier QWERTY façonne la manière dont nous percevons les émotions avec les mots

    Notre relation avec l’écriture a changé ces dernières années. Nous lisons les mots différemment sur un écran par rapport à un papier. Et l’utilisation des claviers a popularisé des concepts tels que la dictée vocale et des acronymes tels que OMG ou ROFL, MDR ou LOL. Mais les claviers ont un impact sur les associations émotionnelles que nous avons avec les mots. On a déjà démontré que les mots, qui consistent en une grande proportion de lettres sur le côté de la main droite d’un clavier QWERTY, ont des associations positives. On connait ce phénomène comme l’effet QWERTY.

    L’effet QWERTY

    Les chercheurs ont testé précédemment cette idée en demandant à des personnes parlant l’anglais, le hollandais et l’espagnol de noter leur association positive avec différents mots incluant des mots inventés tels que ploke ou pleek. Une étude a même découvert (PDF) que les noms de bébés, avec une grande proportion de lettres sur le côté droit, avaient gagné en popularité après que les claviers QWERTY se soient généralisés dans les années 1960.

    Désormais, David Garcia du Swiss Federal Institute of Technology à Zurich et Markus Strohmaier au Leibniz Institute for the Social Sciences en Allemagne, ont trouvé des preuves de l’effet QWERTY sur tout le web. L’équipe a analysé des millions de noms de produit, de titres de livres, de films et de vidéos en anglais qui sont apparus sur 11 sites incluant Amazon, Youtube et Rotten Tomatoes. Sur 9 de ces sites, les articles, avec des noms qui avaient un ratio élevé de lettres provenant du côté d’un clavier QWERTY, recevaient les notes les plus positives. Garcia et Strohmaier ont également regardé le texte des avis et les avis les plus positifs avaient aussi un ratio élevé de lettres provenant du côté droit.

    Un Pattern répétitif

    Garcia a déclaré qu’il n’a pas cru à ces résultats au début. Mais ils ont comparé les données plusieurs fois, alors l’effet QWERTY était plus présent que jamais. Il apparaissait dans chaque ensemble de données que nous avons analysé. Mais il note que les produits, avec un ratio élevé droitier, ne sont pas nécessairement des succès. Les meilleures ventes sur Amazon concernent des produits qui n’ont pas l’effet QWERTY. Cette corrélation avec les émotions positives est fascinante selon Naomi Baron de l’American University à Washington. Si vous regardez l’origine du clavier QWERTY, alors il n’a rien à voir avec les émotions. Sa disposition est purement pratique parce qu’on voulait éviter le mélange des lettres et c’est un phénomène qui date de la machine à écrire.

    D’autres chercheurs, qui ont étudié cet effet, suggèrent que l’association provient peut-être du fait que les mots, composés de lettres provenant de la droite du clavier, sont plus faciles à taper. En effet, la main droite couvre quasiment la totalité des lettres dans cette partie puisqu’il a le clavier numérique et les touches de caractères spéciales. En revanche, la main gauche est obligée de se taper tout le boulot sur l’autre coté alors que la plupart des gens sont droitiers.

    Baron propose une autre possibilité. Sur un clavier QWERTY, les sons des voyelles, sur la partie droite (y, u, i, o), sont connus pour être associés avec des mots et des sens positifs. Cela pourrait être le son des mots et non les lettres qui provoquent l’effet QWERTY. Nous mettons nos émotions sur les voyelles et très peu sur les consonnes. Garcia et Strohmaier ont publié leurs données en ligne pour que d’autres chercheurs puissent les étudier.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *