Le mystère de la colle ultra-forte du lierre grimpant


  • Français

  • Les chercheurs ont découvert le mécanisme de la colle qui permet au lierre anglais (lierre grimpant) de se coller aux parois. Et cette colle est l’une des plus solides de la nature grâce à ses structures en nanobilles.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Le lierre grimpant (lierre anglais) possède l'une des colles les plus fortes de la nature

    Il est difficile de nettoyer le lierre grimpant de sa maison et en fait, c’est presque impossible de tout nettoyer. Une fois que le lierre commence à s’accrocher à vos murs de brique, vous pouvez toujours rêver pour qu’il se décolle sans opposer une résistance acharnée. Il y a 130 ans, Charles Darwin a découvert que la puissance collante du lierre grimpant provenait d’une fine colle jaune qui était sécrétée par les racines du lierre. Mais on ignorait encore le fonctionnement de cet adhésif.

    Désormais, une analyse de 8 ans a permis de découvrir le mécanisme et les travaux sont publié dans Proceedings of the National Academy of Sciences (Lien vers le papier complet via Sci-Hub). Les ingrédients secrets de cette colle sont des petites billes de protéines recouvertes de sucre. Ces nanoparticules sont hautement homogènes et cela leur permet de se propager et de s’insérer sur la moindre aspérité d’une surface. Une fois que l’eau de la colle s’évapore, les nanobilles se concentrent et avec d’autres matériaux incluant du calcium et de la pectine, la colle se durcit. Les chercheurs estiment que si on arrive à reproduire ce mécanisme, alors cela permettra de créer l’une des colles les plus fortes de la nature. On pourrait utiliser cette colle pour la modification de tissus jusqu’au collage de cellules quand on crée des organes artificiels. Et ces nanoparticules sont également adaptées pour la fourniture de médicaments. Contrairement aux nanomatériaux actuels pour envoyer des chimiothérapies dans les cellules, les nanoparticules du lierre ne possèdent pas de métaux. Des nanomatériaux avec des métaux peuvent être toxiques pour l’organisme.

     

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009. Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *