La force des marées de la lune peut aggraver les tremblements de terre

Les grands tremblements tels que ceux qui ont dévasté le Chili en 2010 et le Japon en 2011 se produisent davantage pendant les phases de pleine et de nouvelle lune. Pendant ces phases, les forces des marées sont les plus élevées.


Les grands tremblements tels que ceux qui ont dévasté le Chili en 2010 et le Japon en 2011 se produisent davantage pendant les phases de pleine et de nouvelle lune. Pendant ces phases, les forces des marées sont les plus élevées.

Les marées de la Terre, qui sont provoquées par le conflit gravitationnel entre la et le Soleil, provoquent une pression supplémentaire sur les failles géologiques. Depuis des décennies, les sismologues tentent de comprendre si cette pression peut déclencher des tremblements de terre. Ils s’accordent que les marées hautes, qui se produisent 2 fois par jour, peuvent affecter des petites secousses dans certains endroits incluant la faille San Andreas en Californie et la région Cascadia sur la cote Ouest des États-Unis.

Mais une nouvelle étude publiée dans Nature Geoscience analyse des patterns plus larges impliquant les marées qui se produisent 2 fois par mois à la pleine et la nouvelle lune. Les résultats montrent qu’une fraction des tremblements de terre les plus meurtriers se produisent avec l’augmentation de la pression des marées.

Satoshi Ide, un sismologue de l’université de Tokyo et ses collègues ont étudié 3 tremblements de terre couvrant le Japon, la Californie et le reste du monde. Pendant les 15 jours précédents chaque les scientifiques ont assigné une valeur représentant la pression relative des marées chaque jour avec la valeur 15 étant la maximale. Ils ont trouvé que les grands séismes tels que ceux du Chili ou de Tohoku-Oki se sont produits pendant la pression maximale des marées ou pendant les phases de la pleine et de la nouvelle lune. Pour 10 000 tremblements de terre avec une magnitude de 5,5, celui qui commence en même temps qu’une pression élevée des marées va se développer jusqu’à une magnitude de 8.

Point de rupture

C’est une manière innovante de résoudre ce débat selon Honn Kao, sismologue au Geological Survey of Canada and Natural Resources Canada à Sidney. On a un lien possible entre la et la fréquence des grands tremblements de terre. Peut-être que la pression supplémentaire, même en étant minimale, peut être le facteur décisif pour provoquer la rupture d’une faille géologique.

L’étude n’est pas le dernier mot de l’histoire, car il y a trop de facteurs qui peuvent provoquer un tremblement de terre. Et cette découverte n’affecte pas la manière dont les pays doivent se préparer au séisme. Ce dernier peut se produire à n’importe quel moment, mais avec une probabilité très faible. Les données ne sont pas encore suffisantes pour avoir une action préventive.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

  1. Jean-Francois Morf dit :

    Lorsque la super lune est rouge, à son périgée, le risque de tremblement de terre est maximum.
    Par exemple le vendredi 3 avril 33, à la mort de Christ, le tremblement de terre d’une magnitude de 8,3 fait 30’000 morts.
    La lune était rouge. Dieu avait tout combiné l’éclipse de lune pour qu’on se souvienne de la mort de son fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *