Les chevaux peuvent utiliser des symboles pour nous parler


  • FrançaisFrançais

  • On sait que les chevaux peuvent reconnaitre des expressions faciales, mais désormais, une étude suggère qu’ils sont aussi capables de reconnaitre des symboles.


    On sait que les chevaux peuvent reconnaitre des expressions faciales, mais désormais, une étude suggère qu'ils sont aussi capables de reconnaitre des symboles.

    La communication animale existe à différents degrés dans la nature. Mais seules quelques espèces sont capables d’utiliser un autre outil pour communiquer. On a les humains, les primates, les dauphins et les pigeons. On sait que des chevaux peuvent reconnaitre une expression faciale, mais cette aptitude peut venir de la cohabitation régulière avec l’homme. Cette fois, les chercheurs ont entrainé des chevaux à reconnaitre des symboles et à les identifier de manière cohérente.

    Dans une étude publiée dans Applied Animal Behaviour Science, les chercheurs ont créé 3 icônes sur un tableau représentant Sans couverture, Avec couverture et Aucun changement. Par couverture, on parle du tissu qu’on met sur les chevaux. En premier lieu, les propriétaires des chevaux ont choisi les différents symboles selon que le cheval avait ou non une couverture. Il a fallu une moyenne de 11 jours pour que les chevaux apprennent à le faire par leurs propres moyens. La totalité des 24 chevaux dans l’étude a appris les 3 symboles en l’espace de 14 jours.

    Ensuite, on a testé les chevaux dans différentes conditions météorologiques pour déterminer si c’est la température qui incite le cheval à faire son choix ou c’est de manière aléatoire. Quand il faisait froid, les chevaux s’approchaient pour toucher l’icône Avec Couverture. S’il faisait froid et qu’ils portaient déjà la couverture, alors le cheval touchait l’icone Aucun Changement et enfin, s’il faisait chaud, alors il touchait l’icône Sans Couverture. Cela suggère un apprentissage remarquable et une bonne cohérence par rapport à ses besoins. Cependant, l’étude est très limitée, car 24 chevaux ne suffisent pas à prouver cet apprentissage des symboles. Mais pour les chercheurs, leurs résultats sont assez robustes pour suggérer que les chevaux comprenaient parfaitement les conséquences de leurs choix.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *