Mercure possède encore une activité tectonique


  • FrançaisFrançais

  • On pensait qu’elle était totalement inactive, mais des observations révèlent que la planète Mercure possède encore une activité tectonique aujourd’hui.


    On pensait qu'elle était totalement inactive, mais des observations révèlent que la planète Mercure possède encore une activité tectonique aujourd'hui.
    Credits: NASA/JHUAPL/Carnegie Institution of Washington/Smithsonian Institution

    Des images obtenues par la sonde MESSENGER (MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry, and Ranging) révèlent des petits escarpements qui ressemblent à des marches d’escalier. Ces escarpements sont suffisamment petits pour que les scientifiques estiment qu’ils sont encore jeunes sur le plan géologique. Cela signifie que Mercure est encore en train de se contracter et que c’est la seconde planète qui est encore tectoniquement active après la Terre.

    Les grands escarpements de Mercure ont été découverts dans les années 1970 par la sonde Mariner 10 et ils ont été confirmés par MESSENGER. Ces grands escarpements se sont formés pendant que l’intérieur de Mercure se refroidissait. Ce refroidissement a contracté la planète et la croute s’est fracturé en créant des falaises d’une hauteur pouvait atteindre 1,5 kilomètre.

    On pensait qu'elle était totalement inactive, mais des observations révèlent que la planète Mercure possède encore une activité tectonique aujourd'hui.

    Credits: NASA/JHUAPL/Carnegie Institution of Washington/USGS/Arizona State University

    Dans les derniers 18 mois de la mission MESSENGER, la sonde s’est rapprochée de Mercure et elle a pu ainsi détecter des escarpements beaucoup plus jeunes. Ils sont comparables aux escarpements qu’on voit sur la lune qui est aussi des preuves de la contraction de notre satellite.

    Ces irrégularités sur Mercure correspondent avec les découvertes récentes sur le fait que le champ magnétique global de Mercure a existé pendant des milliards d’années. Mercure pourrait également subir des séismes qu’on pourra confirmer par des sismographes dans le futur. La sonde MESSENGER a commencé à orbiter autour de Mercure en mars 2011 et elle s’est crashée volontairement sur Mercure en avril 2015.

    Source : NASA

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *