Le prix Nobel de Médecine 2016 pour Yoshinori Ohsumi, découvreur de l’autophagie dans les cellules


  • FrançaisFrançais

  • Le biologiste Yoshinori Ohsumi a reçu le prix Nobel de Médecine 2016 pour ses travaux pionniers sur l’autophagie, le mécanisme de recyclage des cellules.


    Le biologiste Yoshinori Ohsumi a reçu le prix Nobel de Médecine 2016 pour ses travaux pionniers sur l'autophagie, le mécanisme de recyclage des cellules.

    Yoshinori Ohsumi, un professeur honoraire à la Tokyo Institute of Technology, a gagné le prix Nobel de médecine de 2016 pour la découverte des mécanismes sur l’autophagie. L’autophagie est la capacité pour les cellules de recycler les composants inutiles. Selon le comité du Nobel, les travaux d’Ohsumi ont permis de comprendre le rôle fondamental de l’autophagie dans de nombreux processus physiologiques tels que l’adaptation de l’organisme à la faim ou la réaction aux infections.

    À la base identifiée comme un mécanisme de survie dans la levure, la dérégulation de l’autophagie est associée à de nombreuses choses incluant la résistance à la chimiothérapie et l’accumulation des amyloïdes bêta dans la maladie d’Alzheimer. Ayant un doctorat de l’université de Tokyo, Ohsumi a complété sa recherche postdoctorant dans l’embryologie mammalienne et la duplication de l’ADN dans la levure. Il a créé son propre laboratoire à l’université de Tokyo et lancé les premières recherches sur les vacuoles de la levure.

    Dans une interview de 2012, Ohsumi avait déclaré que les vacuoles sont les seules organelles visibles sous la lumière d’un microscope. Et ce sont ces observations qui lui ont permis de découvrir les fonctions inconnues des vacuoles. Et parmi ces fonctions inconnues, il y avait l’autophagie.

    Dans une expérience, Ohsumi a perturbé la dégradation dans la vacuole et il a observé des autophagosomes qui s’accumulaient dans la cellule. Cette expérience a prouvé que l’autophagie existait dans les cellules de levure. Mais surtout, il avait une méthode pour identifier et classifier les principaux gènes qui étaient impliqués dans le processus.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *