Actualités scientifiques de la semaine #9


  • FrançaisFrançais

  • Les actualités scientifiques de la semaine que nous n’avons pas pu traiter dans des articles dédiés. Toutes les sources sont en anglais.


    Les actualités scientifiques du 17 au 22 octobre 2016.

    L’ADN des Néandertals affecte notre réponse immunitaire – 2 études suggèrent que le croisement des Neandertals avec les humains modernes affectent la manière dont les africains et les européens réagissent aux différentes infections. Si les Africains sont plus résistantes à certaines bactéries, alors ils sont également plus vulnérables aux infections auto-immune.

    Les rongeurs au menu de l’ancienne Ecosse – Des découvertes suggèrent que les européens n’hésitaient pas manger des rongeurs pendant l’époque du néolitique. Ce n’était pas rats, mais des campagnols.

    Des rats peuvent utiliser des outils pour avoir du chocolat – Les rats viennent de rejoindre le club des animaux qui peuvent utiliser des outils pour effectuer différentes tâches. Des rats ont appris rapidement à utiliser des espèces de crochet pour atteindre de la nourriture qui était normalement hors de leur portée.

    Faites de la place, on a une nouvelle espèce dans notre grande famille des hominidés – Décidément, la famille humaine ne cesse de grandir. Des analyses génétiques chez des peuples en Papouasie-Nouvelle-Guinée suggèrent qu’ils ont un patrimoine génétique qui n’appartient pas aux Neandertal ou au Dénisoviens. Ces découvertes renforcent l’hypothèse de nombreux chercheurs selon laquelle les hominidés ont existé dans de nombreuses branches distinctes, mais que la plupart ont disparus sans laisser de trace.

    Les bandes nuageuses de Jupiter ont des racines très profondes – On pensait que les bandes nuageuses qu’on voit sur Jupiter sont uniquement présentes sur la partie supérieure de l’atmosphère. Mais les nouvelles données de la sonde Juno suggèrent qu’ils descendent à plus de 300 à 400 kilomètres  au dessous de la couverture nuageuse. Pluton avait déjà bouleversé de nombreuses croyances sur les planètes et vu l’importance de Jupiter, on peut penser que les nouvelles découvertes seront encore plus surprenantes.

    Le « mystère » du triangle des Bermudes a été résolu – Une vidéo de Science Channel prétend qu’elle a résolu le mystère du triangle des Bermudes. Il y a juste un petit problème. Le triangle des Bermudes n’existe pas. Ouais. Ce terme a été lancé par Edward Van Winkle Jones qui était un journaliste de l’Associated Press dans les années 1950. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le nombre de navires et d’avions « disparus » dans cette zone n’a rien d’inhabituel par rapport aux disparitions dans les autres zones du monde. Après le journaliste, on a eu le livre de Charles Berlitz, The Bermuda Triangle, qui a été publié en 1975. Et comme la mode était aux OVNI, le triangle des Bermudes est devenu un endroit mystérieux. Et pour cette nouvelle explication par Science Channel ? Elle nous dit qu’il y a des nuages de formes hexagonales qui n’existent nulle part ailleurs que dans cette zone… #Onvoitlegenre.

    L’histoire humaine est une histoire de stupidité selon Stephen Hawking – Et voilà que Stephen Hawking remet le couvert. Il nous dit que l’intelligence artificielle pourrait être la pire comme la meilleure chose pour l’humanité. Mais il ajoute que l’histoire humaine est une histoire de stupidité. Je respecte beaucoup Hawking pour son hypothèse sur l’évaporation des trous noirs, mais il n’est pas spécialiste de l’IA et il n’est pas historien. Hawking abuse parfois de l’argument d’autorité et cela énerve pas mal de monde.

    Un trou noir à l’origine de l’univers ? Un bon dossier sur l’hypothèse d’un trou noir à l’origine de notre univers. Popularisé par des chercheurs en 2004, cette hypothèse se base sur le concept de singularité qui doit être la caractéristique d’un trou noir selon la relativité. Et si on rembobine l’expansion de l’univers, alors on arrive également à la singularité. Mais cela sous-entend également que des trous noirs supermassifs pourraient créer d’autres univers ? Le problème est que des hypothèses tels que la théorie des cordes ou la gravitation quantique à boucle écartent le concept de singularité. Et pourquoi doit-on écarter la singularité ? Je vous laisse réfléchir sur la définition de la singularité donnée par Etienne Klein, Densité infinie, chaleur infinie, volume nul… Endormez-vous avec ça.

     

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *