Inégalités : La politique comme le principal facteur plutôt que l’économie

Une étude de l’université de l’Ohio suggère des résultats plutôt surprenants sur l’augmentation des inégalités aux États-Unis. Pour les chercheurs, ce sont les décisions politiques plutôt que l’économie qui favorise les inégalités.


Une étude de l'université de l'Ohio suggère des résultats plutôt surprenants sur l'augmentation des inégalités aux États-Unis. Pour les chercheurs, ce sont les décisions politiques plutôt que l'économie qui favorise les inégalités.

Les sociologues de l’université de l’Ohio ont découvert que ce sont les facteurs politiques combinés avec l’augmentation des diplômés qui sont les principales causes de l’augmentation des inégalités aux États-Unis de 1978 et 2011. Les résultats suggèrent que les administrations présidentielles qui étaient favorables aux employeurs, mais hostiles envers les travailleurs sont les principales coupables de l’explosion des inégalités.

Selon David Jacobs, principal auteur de l’étude, de nombreuses recherches analysent le rôle des marchés sur l’augmentation des inégalités, mais elles manquent un facteur important. Et sans le facteur , on ne peut pas expliquer les inégalités par le simple biais de l’économie.

Leur étude a utilisé une variété de sources pour analyser les facteurs économiques et politiques qui peuvent être associés avec l’ dans chaque état pour chacun des 33 ans dans l’étude. Et avec 49 états et 33 ans de données, ils ont pu analyser 1 615 cas possibles. L’une des forces de l’étude est qu’elle a utilisé les données de l’IRS (les impôts) pour le revenu. Et les impôts sont très sensibles dans le changement économique aux États-Unis. Le fossé entre les plus riches et le reste des Américains a augmenté sans cesse et l’étude a pu capturer ce changement. L’étude a démontré que c’est l’administration au pouvoir qui est le principal facteur de l’inégalité pour chaque année dans l’étude.

Et ce facteur est resté prédominant même quand les chercheurs ont considéré les autres facteurs tels que les valeurs des marchés financiers, les niveaux de pauvreté, le nombre de personnes employées dans la finance et celles qui sont employées dans les occupations rurales. Les économistes citent souvent ces facteurs pour expliquer une augmentation des inégalités. Mais l’étude démontre que même si ces facteurs restent constants, l’impact de l’administration Reagan a provoqué une augmentation de 18 % dans les inégalités.

Et seule l’administration présidentielle est coupable. Les autres corps gouvernementaux tels que le Congrès ou les gouverneurs ou encore les législateurs dans chaque Etat ont contribué très peu à l’inégalité. L’étude n’a pas pu identifier précisément les politiques qui ont augmenté les inégalités. Mais on peut suggérer des idées. L’administration Reagan a favorisé la fiscalité pour les riches, dérégulé de nombreuses industries telles que la finance, affaiblit les syndicats et réduit les dépenses sur les programmes luttant contre la pauvreté. Toutes ces politiques sont des petites pierres qui sont devenues un véritable ascenseur pour les inégalités. En plus des facteurs de l’administration présidentielle et de l’augmentation des diplômés, on a également le facteur de la perte des emplois dans l’industrie et l’augmentation des populations minoritaires.

Toutefois, l’étude peut donner des interprétations qui peuvent ramener l’économie sur le plan central. Dans le système électoral actuel, les présidents sont souvent élus à cause de leur puissance financière. Cette puissance financière s’explique par le soutien des grosses entreprises. De ce fait, l’économie peut favoriser les administrations présidentielles qui leur seront redevables une fois qu’elles seront arrivées au pouvoir.

Source : American Journal of Sociology

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *