Quand un politicien considère les scientifiques comme des « privilégiés »


  • FrançaisFrançais

  • Glyn Davies est un membre du Parlement britannique associé au Parti Conservateur. Sur Twitter, il a déclaré que les scientifiques sont plus ou moins des privilégiés montrant ainsi le décalage complet entre la vision des politiciens et la vie quotidienne des scientifiques.


    Glyn Davies est un membre du Parlement britannique associé au Parti Conservateur. Sur Twitter, il a déclaré que les scientifiques sont plus ou moins des privilégiés montrant ainsi le décalage complet entre la vision des politiciens et la vie quotidienne des scientifiques.

    Nous ne sommes pas des fans de Twitter. Ce réseau est très limité pour proposer une réflexion poussée et il incite des gens à dire de véritables âneries. Glyn Davies fait partie du Parti conservateur et il est membre du Parlement. Dans un premier Tweet, il a déclaré qu’il n’y a rien de plus irritant que les scientifiques qui sapent les efforts de ceux qui se battent sur le terrain alors que les scientifiques ne sont pas confrontés aux décisions difficiles. Mais c’est son second Tweet qui a légèrement enflammé les discussions. Il a déclaré que personnellement, je n’ai jamais considéré les scientifiques comme des experts. Ils n’ont aucune expérience du monde réel.

    Le Hashtag #realworldacademic est devenu rapidement populaire où les scientifiques lui ont répondu à leurs manières. Au-delà de ces Tweets qui viennent d’un politicien imbu de sa personne en pensant qu’il est confronté aux vraies difficultés du vrai monde, ce type de déclaration montre un glissement inquiétant qui s’opère au sein des gouvernements ces dernières années. Que ce soit dans les gouvernements, mais également dans une catégorie de la population, on a cette image que les scientifiques sont des personnes privilégiées qui se gavent de subventions et qui sont totalement déconnectées du monde réel. La semaine dernière, la revue Nature avait dédié son édition à la difficulté et la pression insoutenable rencontrée par de jeunes scientifiques.

    Il faut arrêter de croire que les scientifiques vivent dans une tour d’ivoire et qu’ils sont complètement absents du monde réel. En fait, ce sont les problèmes de ce monde réel qui les poussent à devenir des scientifiques. Et est-ce qu’on a besoin de préciser que ce sont souvent les gouvernements, par des politiques stupides, qui sont à l’origine de ces problèmes ? Mais les politiciens comme Davies sont schizophrènes. D’un côté, ils promeuvent des décisions basées sur des preuves scientifiques et de l’autre côté, ils sortent des débilités sur Twitter. En fait, on peut penser que ce genre de politicien accepte les preuves scientifiques si elles vont dans son sens, mais les refusent dès qu’elles nient sa propre vision du monde.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *