La majorité de l’ivoire illégal provient du braconnage récent

Une recherche démontre que la majorité de l’ivoire illégal provient du braconnage récent sur les éléphants. Cela contredit l’hypothèse sur l’influence des anciens stocks et que la protection des éléphants restants doit être une priorité.


Une recherche démontre que la majorité de l'ivoire illégal provient du braconnage récent sur les éléphants. Cela contredit l'hypothèse sur l'influence des anciens stocks et que la protection des éléphants restants doit être une priorité.

90 % de l’ illégal saisi par les autorités proviennent du d’éléphants qui date de moins de 3 ans. Les résultats confirment les craintes de nombreux protecteurs de l’environnement. Les anciens stocks d’ivoire ne contribuent pas au commerce illégal de l’ivoire et que le braconnage récent est en train de décimer les éléphants restants.

L’année dernière, une preuve par ADN a associé des défenses d’ivoire à des zones très actives sur le braconnage en Afrique.1 Désormais, les chercheurs ont utilisé la datation par carbone sur les mêmes défenses pour les associer aux morts des éléphants. L’équipe a analysé 231 spécimens qui ont été saisis par les autorités de 2002 à 2014. Sur tout l’ivoire qui a été testé, seul un spécimen provenait d’un qui est mort il y a plus de 6 ans selon les travaux publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.2 Dans les tendances géographiques, l’ provenant de l’Est Afrique apparait plus rapidement sur le marché que celui qui provient de la région forestière de TRIDOM en Afrique Centrale.

Sources

1.
Wasser SK, Brown L, Mailand C, et al. Genetic assignment of large seizures of elephant ivory reveals Africa’s major poaching hotspots. Science. 2015;349(6243):84-87. doi: 10.1126/science.aaa2457
2.
E. Cerlinga,b,c,1,                                T, E. Barnettea,                                J, A. Chessona,                                L, et al. Radiocarbon dating of seized ivory confirms rapid decline in African elephant populations and provides insight into illegal                            trade                        . Proceedings of the National Academy of Sciences. http://www.pnas.org/content/early/2016/11/02/1614938113. Published 7 novembre 2016. Consulté le novembre 8, 2016.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *