Une chauve-souris chronométrée à 160 km/h


  • FrançaisFrançais

  • Des chercheurs ont démontré que des chauves-souris pouvaient se déplacer à une vitesse de 160 km/h. Si c’est confirmé, alors cette vitesse est supérieure à n’importe quel oiseau connu.


    Des chercheurs ont démontré que des chauves-souris pouvaient se déplacer à une vitesse de 160 km/h. Si c'est confirmé, alors cette vitesse est supérieure à n'importe quel oiseau connu.

    Des chauves-souris du Brésil connues comme des Molosses sont plus rapides que n’importe quel oiseau selon Gary McCracken de l’université du Tennessee. On n’espérait pas de tels résultats même si on savait que ces chauves-souris étaient parmi les plus rapides de leur espèce. Des études précédentes ont suggéré que les oiseaux étaient plus rapides que les chauves-souris, mais le biais s’explique par le fait que les oiseaux étaient plus étudiés. Actuellement, l’oiseau le plus rapide est le Martinet noir qui peut atteindre une vitesse de 112 km/h.1

    Mais l’équipe de McCracken estime que les chauves-souris ont battu ce record. L’équipe a utilisé un appareil destiné à l’aviation sur 7 chauves-souris dans la Frio Bat Cave dans le sud-ouest du Texas pour mesurer la distance couverte par les chauves-souris. Ils ont découvert que toutes les chauves-souris ont dépassé les 100 km/h et l’une d’entre elles a dépassé une vitesse de 160 km/h.2 En général, la chauve-souris se déplace à une vitesse modérée, mais elle peut atteindre des vitesses vertigineuses pour une courte période de temps.

    Mais l’étude ne convainc pas tous les chercheurs. Graham Taylor de l’université d’Oxford estime qu’il y a peut-être eu des erreurs pour mesurer la distance entre les 2 positions. De plus, les chercheurs n’ont pas pris en compte la vitesse des vents qui a pu booster celle des chauves-souris. McCracken estime que ce sont des biais possibles, mais il est confiant dans ses résultats. On ne peut pas exclure l’influence du vent, mais nous avons mesuré les vitesses pendant la nuit où le vent était très faible. L’autre biais est la navigation des chauves-souris. Si une chauve-souris avait plongé vers le sol, alors sa vitesse aurait pu être décuplée par rapport à une vitesse normale. Mais l’effet de la gravitation n’est pas suffisant selon Sharon Swartz, l’un des auteurs de l’étude, sinon on aurait vu des variations de vitesse pendant des temps très courts.

    Mais que cette chauve-souris ait pu atteindre ou non 160 km/h, on ignore encore la raison de comportement. Dans le monde animal, le vol est la forme de locomotion la plus couteuse et la chauve-souris n’irait pas aussi vite s’il n’y avait pas une bonne raison. Mais les ailes d’une chauve-souris sont remplies de muscles qui peuvent changer la rigidité contrairement à celles des oiseaux ou des insectes. Il faudra étudier ces capacités des chauves-souris, car elles peuvent nous apprendre énormément de choses grâce à leur polyvalence et à leur morphologie particulière selon les chercheurs.

    Sources

    1.
    Hedenström A, Norevik G, Warfvinge K, Andersson A, Bäckman J, Åkesson S. Annual 10-Month Aerial Life Phase in the Common Swift Apus apus. Current Biology. octobre 2016. doi: 10.1016/j.cub.2016.09.014
    2.
    McCracken G, Safi K, Kunz T, Dechmann DKN, Swartz S, Wikelski M. Data from: Airplane tracking documents the fastest flight speeds recorded for bats. 2016.
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.