vendredi , 26 mai 2017

La vocalisation des babouins contient 5 sons de voyelle similaires à ceux des humains

Une recherche a analysé les sons vocaux des babouins et on a remarqué 5 sons caractéristiques ressemblant à des voyelles chez les humains.


La vocalisation des babouins contient 5 sons de voyelle similaires à ceux des humains
La vocalisation d'un babouin - Crédit : Joel Fagot
Une analyse acoustique des différents sons vocaux produits par les babouins montre qu’à la manière des humains qui utilisent plusieurs voyelles, ces primates non humains produisent 5 sons de voyelles distinctes selon une étude menée par Louis-Jean Boë de l’université Grenoble Alpes dans la revue PLOS ONE.

Une idée prévalente sur l’origine du langage est que le larynx bas des humains est nécessaire pour produire des sons distincts de voyelle et que le larynx haut des primates non humains empêchait ces derniers de produire des voyelles qu’on trouve dans les langages humains. De ce fait, les scientifiques pensaient que le langage est apparu récemment il y a 70 000 ou 100 000 ans, mais on avait peu de recherches sur les liens entre la vocalisation des primates non humains et le langage humain. Pour analyser ce parallèle, Boë et ses collègues ont analysé 1 335 vocalisations spontanées produites par 15 mâles et femelles de babouins guinéens dans différents contextes sociaux et ils ont étudié l’anatomie des tractus vocaux de 2 babouins qui étaient morts de cause naturelle.

Les chercheurs ont découvert que les babouins produisaient 5 sons qui avaient des similarités importantes avec les voyelles humaines. Les humains forment chaque voyelle avec un contrôle précis de la position de la langue dans le tractus vocal et l’analyse anatomique a révélé que les langues des babouins ont les mêmes muscles que les langues humaines. L’hypothèse suggère que ces singes utilisent les mouvements de langue pour former chaque son ressemblant à une voyelle. Et quand on compile ce faisceau de résultats, alors cela suggère que la langue parlée des humains a évolué à partir de capacités articulatoires qui étaient déjà présentes par notre dernier ancêtre commun avec les babouins il y a environ 25 millions d’années. Mais notons que l’étude a des limites puisque ce type de preuve est loin d’être concluant, mais cela donne des pistes pour comparer les différences de langue chez les humains et leurs cousins dans l’arbre évolutionnaire.

Source : Boë L-J, Berthommier F, Legou T, Captier G, Kemp C, Sawallis TR, et al. (2017) Evidence of a Vocalic Proto-System in the Baboon (Papio papio) Suggests Pre-Hominin Speech Precursors. PLoS ONE 12(1): e0169321. doi:10.1371/journal.pone.0169321

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG