Découverte du pulsar le plus lointain et le plus lumineux

On a découvert un pulsar qui est situé à plus de 50 millions d’années-lumières avec une luminosité qui bat tous les records.


On a découvert un pulsar qui est situé à plus de 50 millions d'années-lumières avec une luminosité qui bat tous les records.
Le pulsar NGC 5907 X-1 - Crédit: ESA/XMM-Newton; NASA/Chandra and SDSS

Les Pulsars sont des étoiles à neutrons en rotation rapide qui émettent des pulsations régulières de rayonnement dans 2 flux symétriques à travers le cosmos. S’ils sont correctement alignés avec la Terre, ces flux vont se comporter comme un phare. Les pulsars sont les restes d’étoiles massives qui ont explosé en supernova avant de devenir des corps compacts et très denses.

La source en rayon X de ce connu comme le est l’une des plus lumineuses qui a été découverte. Ce pulsar est 10 fois plus lumineux que le précédent record. En une seconde, il émet la même quantité d’énergie que celle de notre soleil en 3,5 ans. L’observatoire spatiale XMM-Newton de l’ESO a observé l’objet à plusieurs reprises ces 13 dernières années. Ce pulsar possède des pulsations périodiques de 1,13 seconde.

Auparavant, on pensait que seuls les trous noirs, ayant une masse de 10 fois à celle du soleil, pouvaient atteindre de telles luminosités, mais les pulsations rapides et régulières sont bien la signature d’une selon Gian Luca Israel du INAF-Osservatorio Astronomica di Roma en Italie et principal auteur de l’étude publiée dans la revue Science.1

Les observations montrent également que la fréquence de rotation du pulsar a changé au fil du temps en passant de 1,43 seconde en 2003 à 1,13 seconde en 2014. Seule une étoile à neutrons est capable de maintenir sa masse avec une rotation aussi rapide selon Gian Luca. La fréquence de rotation d’une étoile à neutrons peut changer, mais un changement aussi brusque indique que ce pulsar consomme rapidement son étoile compagnon.

Cet objet défie notre compréhension du processus d’accrétion pour les étoiles très lumineuses selon Gian. Il est 1 000 fois plus lumineux que la limite maximale supposée d’une étoile à neutrons en accrétion et donc, on a besoin d’ajouter quelque chose à nos modèles pour expliquer la quantité phénomène d’énergie qui est émis par l’objet.

Sources

1.
Israel GL, Belfiore A, Stella L, et al. An accreting pulsar with extreme properties drives an ultraluminous x-ray source in NGC 5907. Science. février 2017:eaai8635. doi: 10.1126/science.aai8635
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *