mardi , 23 mai 2017

Les origines révélées de l’Homme de Florès (Homo floresiensis)

Une nouvelle étude suggère que l’Homme de Florès (Homo floresiensis) n’est pas lié à l’Homo erectus, mais qu’il est associé à l’Homo habilis.


Les origines révélées de l’Homme de Florès (Homo floresiensis)
Crédit : Katrina Kenny, SA Museum
L‘étude la plus complète sur les os de l’Homme de Florès (Homo floresiensis), une espèce d’humain de petite taille découverte sur l’île indonésienne de Flores en 2003, a révélé que cette espèce a probablement évolué d’un ancêtre en Afrique et non de l’Homo erectus comme c’était le cas dans les hypothèses précédentes. L’étude de l’Université nationale australienne (ANU) a révélé que l’Homo floresiensis, surnommé le hobbit en raison de sa petite taille, était probablement une espèce soeur de l’Homo habilis qui est l’une des premières espèces d’êtres humains qui vivaient en Afrique il y a 1,75 million d’années. Les travaux seront publié dans le Journal of Human Evolution.

L’Homme de Florès n’a aucun lien avec l’Homo erectus

Les données de l’étude ont conclu qu’il n’y avait aucune preuve de l’hypothèse populaire selon laquelle l’Homme de Florès a évolué à partir de l’Homo erectus qui était beaucoup plus grand. On proposait cette hypothèse, car le seul autre hominidé qui a vécu dans la région avec des fossiles découverts sur l’île de Java.

Le responsable de l’étude, la Dre Debbie Argue de l’École d’archéologie et d’anthropologie de l’ANU, a déclaré que les résultats permettront de clore un débat depuis la découverte de l’Homo floresiensis. Les analyses montrent que sur l’arbre généalogique, l’Homme de Florès était probablement une espèce soeur de l’Homo habilis. Cela signifie que les deux ont partagé un ancêtre commun selon le Dr Argue.

Un crâne reconstruit de l'Homme de Florès - Crédit : Stuart Hay, ANU.

Un crâne reconstruit de l’Homme de Florès – Crédit : Stuart Hay, ANU.

Il est possible que l’Homo floresiensis ait évolué en Afrique et qu’il ait migré ou que son ancêtre commun est parti d’Afrique et qu’il a ensuite évolué pour devenir l’Homo floresiensis. On estime que l’Homme de Florès a vécu sur Flores jusqu’à il y a environ 54 000 ans. Les recherches précédentes se sont concentrées principalement sur le crâne et la mâchoire inférieure, mais cette nouvelle étude a utilisé 133 points de données sur le crâne, les mâchoires, les dents, les bras, les jambes et les épaules.

Le Dr Argue a déclaré qu’aucune des données ne soutient l’hypothèse selon laquelle l’Homo floresiensis est une évolution de l’Homo erectus. Selon les chercheurs, on constate que si vous essayez de les lier sur l’arbre généalogique, alors vous obtenez un résultat non pertinent. Tous les tests indiquent que cela ne correspond pas, ce n’est pas une hypothèse viable.

L’Homme de Florès est un cousin de l’Homo habilis

Le Dr Argue a déclaré que dans de nombreuses caractéristiques telles que la structure de la mâchoire, l’Homme de Florès était plus primitif que l’Homo erectus. Logiquement, il serait difficile de comprendre comment vous pourriez avoir cette régression, car comment la mâchoire de l’Homo erectus pourrait-elle évoluer vers une version plus primitive que nous voyons chez Homo floresiensis ?

Le Dr Argue a déclaré que les analyses pourraient également soutenir l’hypothèse selon laquelle l’Homo floresiensis a évolué séparément il y a plus de 1,75 million d’années. Et si les résultats sont confirmés, alors l’Homme de Florès aurait évolué avant le premier Homo habilis ce qui le rendrait très primitif. Le professeur Mike Lee de l’Université Flinders et le Musée d’Australie ont utilisé la modélisation statistique pour analyser les données.

Quand nous avons fait l’analyse, il y avait des pistes très claires pour une relation avec l’Homo habilis. On peut donc dire que l’Homme de Florès occupait une position très primitive sur l’arbre évolutif des humains selon le professeur Lee. Nous pouvons être sûrs à 99 % que l’Homo floresiensis n’est pas associé à l’Homo erectus et près de 100 % de chances que ce n’est pas un Homo sapiens qui s’est mal formé selon le professeur Lee.

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, average: 4,80 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG