jeudi , 26 avril 2018

L’étrange Taupe à nez étoilé (Condylure étoilé)

Une recherche propose des faits très intéressants et étranges sur une espèce de taupe connue comme la Taupe à nez étoilé (Condylura cristata).


L’étrange Taupe à nez étoilé (Condylure étoilé)
Crédit : Ken Catania
25 ans de recherche sur la Taupe à nez étoilé (Condylure étoilé) ont permis de comprendre l’évolution du comportement de l’animal et les limites de la physiologie. Kenneth Catania de l’université de Vanderbilt va présenter une synthèse des remarquables découvertes anatomiques sur la Taupe à nez étoilé à la conférence annuelle de l’American Association of Anatomists du 22 au 26 avril 2017.

Les Condylures étoilés sont des animaux étonnants selon Catania, un neuroscientifiques qui s’y est intéressé depuis de nombreuses années. Ce sont parmi les animaux les plus étranges au monde, mais quand on comprend cette forme étoilée, l’organisation de son cerveau et de son comportement, alors on découvre des choses surprenantes.

La Taupe à nez étoilé mange plus vite que n’importe quel animal sur Terre

Le Condylure étoilé peut identifier et manger sa nourriture (principalement des insectes) en moins d’un deux dixième de seconde et il peut déterminer si la nourriture est comestible ou non en moins de 8 millisecondes. Cette rapidité exceptionnelle est due au traitement remarquable de leur système nerveux. Ce système nerveux permet à la taupe à nez étoilé de transporter l’information de son environnement vers son cerveau à une vitesse qui s’approche de la limite physique des neurones.

L’organe en forme d’étoile de la taupe à nez étoilé est le plus sensible de tous les mammifères

Le Condylure étoilé est connu pour son organe en forme d’étoile qui contient plus de 100 000 fibres nerveuses, soit 5 fois plus que celles de la main humaine. Et toutes ces connexions nerveuses sont concentrées sur un espace plus petit que votre doigt. La peau de cette étoile est si sensible qu’on n’a pas été capable de déterminer la limite la plus basse pour activer les neurones selon Catania. Et l’étude de cet organe permettra d’améliorer la compréhension de notre sens du toucher.

Leur sens du toucher équivaut à notre sens de la vue

Au centre de l’organe étoilé, la taupe à nez étoilé possède une petite zone appelée fovéa du toucher qu’elle utilise pour des explorations extrêmement détaillées. Les yeux de la taupe sont quasiment inutiles, mais cette fovéa du toucher est organisée de telle manière sur le plan neurologique qu’elle est similaire à notre système visuel.

Quand le Condylure étoilé se déplace dans son environnement, elle bouge constamment l’étoile pour repositionner la fovéa sur des zones d’intérêts de la même manière que nous bougeons nos yeux pour lire des mots sur une page. Ces parallèles suggèrent des stratégies communes par lesquelles l’évolution construit des systèmes sensoriels extrêmement évolués qui sont basés sur la vue ou le toucher.

Une cartographie facile de son cerveau

Les scientifiques créent des cartes cérébrales des humains et des animaux en utilisant un processus d’essais et d’erreurs pour déterminer comment le cerveau contrôle ses différentes parties de l’organisme. Mais dans la taupe à nez étoilé, vous pouvez voir facilement les tâches cellulaires avec de la simple teinte. Vous voyez une étoile dans le néocortex de la taupe selon Catania.

La Taupe à nez étoile peut sentir sous l’eau et ses pattes antérieures sont des pelles

Si vous demandez à un enfant de créer une image des adaptations extrêmes de l’évolution, alors il y a des chances qu’il dessine un truc comme le Condylure étoilé tellement ça part dans tous les sens. La taupe à nez étoilé possède des pattes antérieures qui sont comme des pelles qui lui servent à creuser les galeries dans les marais. De plus, on a observé cette taupe qui faisait des petites bulles sous l’eau pour les inhaler par la suite. Ce processus leur permet de sentir leurs proies et de ce fait, le Condylure étoilé est le premier mammifère connu qui peut sentir sous l’eau. On peut dire que la taupe à nez étoilé sort vraiment de l’ordinaire, mais on le trouve fréquemment dans la nature, car il vit dans des parties de l’est des États-Unis et du Canada.

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne : 2,86 sur 5)
Loading...

Rejoignez :


Soutenez-nous financièrement.

Même 1 dollar peut nous aider !

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG