Des gravures de 38 000 ans montrent une technique utilisée par Van Gogh ou Seurat

Le pointillisme est une technique picturale qui a été utilisée par de grands artistes tels que Georges Seurat, Vincent Van Gogh, Camille Pissarro et Roy Lichtenstein. On pensait qu’elle a été inventée dans les années 1880, mais des gravures montrent que les humains utilisaient déjà cette technique il y a près de 38 000 ans.


Le pointillisme est une technique picturale qui a été utilisée par de grands artistes tels que Georges Seurat, Vincent Van Gogh, Camille Pissarro et Roy Lichtenstein. On pensait qu'elle a été inventée en 1880, mais des gravures datant de 38 000 ans montrent que les humains utilisaient déjà cette technique à cette époque.
Un rhinocéros dessiné avec le pointillisme dans la Grotte Chauvet - Crédit : C. Fritz

Une découverte de 16 blocs calcaires gravés datant de 38 000 ans confirme des origines anciennes concernant les techniques pointillistes adoptées par les artistes des XIXe et XXe siècles tels que Georges , Vincent , Camille Pissarro et Roy Lichtenstein. Nous connaissons les techniques de ces artistes modernes selon Randall White, anthropologue de l’Université de New York, qui a dirigé les fouilles dans la vallée de la Vézère en France. Mais maintenant, nous pouvons confirmer que cette forme d’image était déjà pratiquée par la première culture humaine européenne qu’on connait comme l’Aurignacien.

Le est une technique de peinture dans laquelle de petits points sont utilisés pour créer l’illusion d’une image plus grande et on pensait qu’elle a été développée dans les années 1880. Mais les archéologues ont désormais trouvé des preuves de cette technique il y a plus de 38 000 ans. Les travaux seront publiés dans la revue Quaternary International.

Un dessin en pointillé représentant un mammouth dans le site archéologique connu comme l'Abri Cellier - Crédit : R. Bourrillon.

Un dessin en pointillé représentant un mammouth dans le site archéologique connu comme l’ – Crédit : R. Bourrillon.

Les découvertes de White et de ses collègues, qui incluent des images de mammouths et de chevaux, confirment qu’une forme de pointillisme était utilisée par l’Aurignacien qui est la première culture humaine moderne en Europe. Ces nouvelles preuves renforcent de précédentes découvertes telles que la gravure d’un rhinocéros dans la Grotte Chauvet en France qui a été crée par des dizaines de points qui ont d’abord été peints sur la paume de la main et transférés à la paroi de la grotte.

Au début de 2017, l’équipe de White avait rapporté la découverte d’une image pointilliste d’un auroch datant de 38 000 ans et on peut la considérer comme l’une des premières images connues en Eurasie occidentale. Ensuite, ils ont découvert une autre image pointilliste d’un mammouth laineux dans une zone connue comme l’Abri Cellier qui est situé près du précédent site connu comme l’.

Depuis longtemps, l’Abri Cellier est l’un des principaux sites concernant l’Aurignacien européen. Des fouilles réalisées en 1927 ont révélé 15 blocs calcaires gravés ou percés qui ont servi de point de référence pour l’étude de l’art aurignacien dans la région. En 2014, White et ses collègues sont revenus à Cellier en cherchant des dépôts intacts qui permettraient une meilleure compréhension de la séquence archéologique sur le site et de sa connexion avec d’autres sites aurignaciens.

Ils espéraient que la nouvelle excavation donnerait de nouvelles images gravées et on peut dire que les résultats ont dépassé leurs espérances avec la découverte de 16 blocs de pierre gravée. L’un d’eux, qui était cassé en deux, date de 38 000 ans selon la datation par carbone.

Les 15 blocs restants incluant la gravure pointilliste du mammouth avaient été laissés sur place par les excavateurs de 1927. Étant donné que les gravures étaient rudimentaires et difficiles à interpréter, les excavateurs les avaient mises de côté au cas où on découvrirait de nouvelles choses. L’étude actuelle prouve que la datation de 38 000 ans s’applique également à la nouvelle excavation et aux autres blocs trouvés en 1927 qui se trouvent au Muséum national d’histoire naturelle.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

  1. SEURAT+ dit :

    Bonjour,
    On ne peut pas réduire SEURAT à des points, forme géométrique.
    C’est ignorer la dimension induite par la coloration.
    C’est ne pas connaitre l’opposition des contraires, cher dans un
    premier temps à certains impressionnistes et surtout aux néos,
    dont le terme est créé par Fénéon, ami de Seurat.
    Un minimum de renseignement s’impose avant de réduire Seurat
    à la seule dimension primitive, voir les travaux de Chevreul.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *