jeudi , 22 février 2018

Le charnier de Repton appartenait à la Grande Armée Viking

Une équipe d’archéologues a découvert qu’une fosse découverte dans les années 1980 à Repton en Angleterre remonte à l’époque viking et pourrait être un lieu de sépulture de la Grande Armée viking. Dans le passé, les datations avaient jeté la confusion, mais désormais, les chercheurs estiment que les nouvelles découvertes renforcent l’hypothèse d’une appartenance à la Grande Armée viking.


Le charnier de Repton appartenait à la Grande Armée Viking
Un crâne d'une femme du charnier de Repton - Crédit : Cat Jarman
Même si on a d’abord pensé que les restes étaient associés aux Vikings, les datations au radiocarbone semblaient indiquer que la tombe était constituée d’os recueillis sur plusieurs siècles. De nouvelles recherches montrent maintenant que ce n’était pas le cas et que les os sont tous compatibles avec une date à la fin du 9e siècle. Les documents historiques indiquent que la Grande Armée viking hiverna à Repton au Derbyshire en 873 et elle conduisit le roi Mercien à l’exil.1

Le charnier de Vikings de Repton

Les fouilles menées par les archéologues Martin Biddle et Birthe Kjølbye-Biddle à l’église St Wystan à Repton dans les années 1970 et 1980 ont découvert plusieurs tombes vikings et un charnier de près de 300 personnes sous un tertre peu profond dans le jardin du presbytère. Le monticule semble avoir été un monument funéraire lié à la Grande Armée.

Un crâne d'une femme du charnier de Repton - Crédit : Cat Jarman

Un crâne d’une femme du charnier de Repton – Crédit : Cat Jarman

Un bâtiment anglo-saxon, peut-être un mausolée royal, a été partiellement détruit avant d’être transformé en une chambre funéraire. Une pièce était remplie avec des restes mêlés d’au moins 264 personnes dont environ 20 % étaient des femmes. Parmi les ossements figuraient des armes et des artefacts vikings dont une hache, plusieurs couteaux et 5 pièces d’argent datant de 872 à 875. 80 % des restes étaient des hommes et la plupart étaient âgés de 18 à 45 ans et plusieurs présentant des signes de blessures violentes.

Pendant les fouilles, tout indiquait l’association de l’enterrement avec la Grande Armée viking, mais de façon confuse, les datations initiales au radiocarbone suggéraient le contraire. Il semblait contenir un mélange d’os d’âges différents ce qui signifie qu’ils ne pouvaient pas tous être de l’âge viking. Maintenant, la nouvelle datation prouve qu’ils sont tous compatibles avec une date unique au 9e siècle et donc avec la Grande Armée viking.

Une erreur avec la précédente datation au carbone

Cat Jarman a déclaré: Les datations précédentes au radiocarbone de ce site ont toutes été affectées par ce qu’on appelle des effets de réservoir marins ce qui les a fait paraître trop vieux. Quand nous mangeons du poisson ou d’autres aliments marins, nous incorporons du carbone dans nos os qui est beaucoup plus vieux que dans les aliments terrestres ce qui confond les datations au radiocarbone des matériaux osseux archéologiques et nous devons les corriger en estimant la quantité de fruits de mer mangée par chaque individu.

Les ossements découverts dans le charnier de Repton - Crédit : Mark Horton

Les ossements découverts dans le charnier de Repton – Crédit : Mark Horton

Une double tombe du site, l’une des seules tombes d’armes vikings découvertes dans le pays, a également été datée ce qui donne une fourchette de dates de 873 à 886. La tombe contenait 2 hommes dont le plus âgé a été enterré avec un pendentif de marteau de Thor, une épée viking et plusieurs autres objets. Il avait reçu de nombreuses blessures mortelles au moment du décès, dont une importante coupure au fémur gauche. Curieusement, une défense de sanglier avait été placée entre ses jambes et il a été suggéré que la blessure pouvait avoir sectionné son pénis ou ses testicules et que la défense était là pour remplacer ce qu’il avait perdu en préparation pour l’après-monde.

Les nouvelles datations montrent désormais que ces enterrements pourraient être compatibles avec les membres de la Grande Armée viking. En dehors du charnier, une autre tombe extraordinaire pourrait être associée aux Vikings de Repton. 4 mineurs, âgés de 8 et 18 ans, ont été enterrés ensemble dans une seule tombe avec une mâchoire de mouton à leurs pieds.

À côté d’eux, de grosses pierres ont pu contenir une marque et la tombe a été placée près de l’entrée de la fosse commune. Au moins 2 des jeunes ont des signes de blessures traumatiques. Les chercheurs ont suggéré qu’il s’agissait peut-être d’une tombe rituelle parallèlement à des récits de meurtres sacrificiels pour accompagner les morts vikings dans des récits historiques. Les nouvelles datations au radiocarbone peuvent placent désormais cette sépulture dans la période de 872 à 885.

La vue du charnier qu'on a découvert pendant les premières fouilles dans les années 1970 et 1980 - Crédit : Martin Biddle

La vue du charnier qu’on a découvert pendant les premières fouilles dans les années 1970 et 1980 – Crédit : Martin Biddle

Cat Jarman a ajouté : La date des charniers de Repton est importante parce que nous savons très peu de choses sur les premiers pillards vikings qui ont fait partie de la colonie scandinave de l’Angleterre. Même si ces nouvelles datations au radiocarbone ne prouvent pas de façon certaine qu’il s’agissait de membres de l’armée viking, ces nouvelles découvertes renforcent cette hypothèse et elles montrent également comment de nouvelles techniques peuvent être utilisées pour réévaluer et résoudre des mystères séculaires.

Sources

1.
Jarman CL, Biddle M, Higham T, Bronk Ramsey C. The Viking Great Army in England: new dates from the Repton charnel. A. February 2018:1-17. doi:10.15184/aqy.2017.196
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Rejoignez :


Soutenez-nous financièrement.

Même 1 dollar peut nous aider !

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG