Les scientifiques trouvent des moyens d’étudier et de reconstruire les odeurs passées


  • FrançaisFrançais



  • Dans un nouvel appel à l’action publié dans Nature Comportement humaindes chercheurs de l’Institut Max Planck pour la science de l’histoire humaine à Iéna, en Allemagne, discutent de l’importance de l’odeur dans l’histoire humaine et expliquent comment et pourquoi les experts pourraient enquêter sur les odeurs du passé.

    Ces dernières années, des millions de personnes dans le monde ont subi une perte d’odorat due au COVID-19. Même ceux qui ont évité l’infection par le nouveau coronavirus vivent le monde des parfums différemment maintenant en raison des masques mêmes qui offrent une protection contre le virus. Cette perte d’olfaction a mis en évidence le rôle important de l’odorat dans la façon dont nous percevons et naviguons dans le monde, et a souligné les liens entre l’olfaction et la santé mentale et physique.

    Le parfum a toujours fait partie intégrante de l’expérience humaine, mais jusqu’à présent, le passé est resté largement inodore. La plupart des parfums proviennent de substances organiques qui se décomposent rapidement, laissant peu de place aux archéologues pour enquêter des milliers d’années plus tard. Aujourd’hui, une équipe de chercheurs du MPI pour la science de l’histoire humaine cherche de nouvelles façons de faire revivre les paysages olfactifs du passé et d’utiliser l’odorat pour étudier les expériences, les comportements et la société passés.

    « Repérer l’odeur dans le passé lointain n’est pas une tâche simple », déclare Barbara Huber, l’auteur principal de l’article, « mais le fait que l’histoire enregistre des expéditions de découverte, des guerres et des échanges à longue distance pour acquérir des matériaux aux propriétés olfactives fortes – comme l’encens et les épices – révèle à quel point le parfum a été important pour l’humanité. »

    Comprendre la dimension sensorielle de l’histoire humaine et l’utilisation de substances odorantes et aromatiques peut contribuer à la connaissance de nombreux aspects du passé, notamment les rituels, la parfumerie, l’hygiène, la cuisine, les échanges et le commerce. Mais parce que le parfum fait partie de la façon dont nous expérimentons, comprenons et naviguons dans le monde, les parfums anciens peuvent également donner un aperçu d’aspects plus généraux du passé, de la hiérarchie sociale et des pratiques sociales à l’identité de groupe.

    « L’odeur est un aspect puissant et sous-estimé de l’expérience humaine », note la professeure Nicole Boivin, auteure principale de l’étude et directrice du département d’archéologie au MPI Science de l’histoire humaine « Les odeurs atteignent notre cerveau assez directement et nous motivent de manière critique – que ce soit pour éviter le danger, identifier quelque chose qui est bon pour nous ou se souvenir de quelque chose de notre passé, par exemple. »

    « En n’utilisant que des traces de substances parfumées conservées dans des artefacts et des éléments archéologiques », ajoute Huber, « de nouvelles méthodes révèlent les odeurs puissantes qui étaient une caractéristique cardinale des réalités vécues anciennes et qui ont façonné l’action, les pensées, les émotions et les souvenirs humains ».

    En exploitant de nouvelles approches biomoléculaires et omiques puissantes, telles que les techniques de protéomique et de métabolomique, et en reliant de nouvelles données à des informations provenant de textes anciens, de représentations visuelles et des archives archéologiques et environnementales plus larges, les chercheurs se préparent à ouvrir de nouveaux aspects du monde antique, notre l’évolution des sociétés et des cultures, et notre évolution en tant qu’espèce. Les auteurs du nouvel article espèrent que davantage de recherches sur les riches «paysages olfactifs» du passé donneront un aperçu des mondes sensoriels d’il y a longtemps et des diverses façons dont les gens ont capté les parfums de la nature afin de façonner l’expérience humaine.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.