L’analyse aérodynamique amène à repenser le plus grand ptérosaure


  • FrançaisFrançais



  • L’un des moments les plus excitants de la nouvelle suite de Jurassic Park, Jurassic World Dominion, est lorsque le Quetzalcoatlus descend du ciel et attaque l’avion des héros. Avec ses ailes gigantesques qui atteignent 10 mètres de long lorsqu’elles sont déployées bout à bout, le Quetzalcoatlus était le plus grand ptérosaure qui ait jamais existé. Cependant, une analyse aérodynamique menée par des chercheurs de l’Université de Nagoya suggère que Jurassic World Dominion se trompe. En fait, ces créatures géantes auraient été incapables de voler sur plus d’une courte distance.

    Pour faire cette découverte surprenante, le groupe composé de Yusuke Goto et Ken Yoda de la Graduate School of Environmental Studies de l’Université de Nagoya, en collaboration avec l’Université de Tokyo et le CEBC en France, a calculé et comparé la capacité de créatures volantes géantes éteintes. et les oiseaux modernes pour planer en utilisant les courants d’air et de vent d’une manière économe en énergie.

    Il existe deux types de vol à voile : le vol à voile thermique, qui utilise les courants ascendants pour monter et planer, comme les aigles et les frégates ; et le vol dynamique, qui utilise les gradients de vent au-dessus de l’océan, comme dans le cas des albatros et des pétrels. À l’aide d’un modèle, le groupe a calculé les performances de vol thermique et dynamique de quatre espèces de créatures géantes volantes éteintes et les a comparées aux performances des oiseaux actuels. Ils ont découvert que le célèbre Ptéranodon de la renommée de Jurassic Park III, par exemple, a probablement excellé dans le vol en flèche en utilisant des courants ascendants au-dessus de la mer, volant de la même manière que les frégates modernes.

    Cependant, lorsqu’ils ont enquêté sur Quetzalcoatlusle plus grand animal volant à avoir jamais vécu, ils ont constaté qu’il n’était pas adapté au vol plané même lorsque les paramètres de densité atmosphérique étaient modifiés.

    « Les mauvaises performances thermiques et de montée en pente de Quetzalcoatlus était due à la grande charge alaire associée à leur grande taille corporelle », disent les chercheurs. « Cela suggère que les conditions de vent dans lesquelles Quetzalcoatlus pouvaient conduire une montée en flèche thermique durable étaient limitées. Bien qu’on ait pensé auparavant que Quetzalcoatlus était un planeur thermique compétent capable de parcourir 10 000 milles sans toucher le sol, nos études montrent que ses capacités de vol thermique étaient inférieures à celles des oiseaux modernes. Nous supposons que les styles de vol de Quetzalcoatlus et d’autres ptérosaures de taille similaire étaient similaires à ceux de l’outarde kori qui vole à courte distance et passe la plupart de son temps sur terre.

    En plus des ptérosaures, le groupe a également examiné deux oiseaux géants disparus, Argentavis magnificensl’oiseau volant le plus lourd qui ait jamais existé, et Pélagornis sandersi, qui a la plus grande envergure de tous les oiseaux volants. Là aussi, le groupe a fait une découverte surprenante. D’une part, leurs résultats concordaient avec des études antérieures selon lesquelles Argentavis était adapté au soaring thermique ; d’autre part, ils ont constaté que Pélagornis était adapté à la montée en flèche thermique, même si on pensait auparavant utiliser la montée en flèche dynamique.

    Bien qu’il soit trop tard pour Jurassic World Dominion, les résultats de l’étude changeront probablement la façon dont les oiseaux géants et les ptérosaures disparus sont représentés dans les suites inévitables.

    Les résultats de cette recherche ont été publiés dans le premier numéro de Nexus PNAS le 10 mars 2022.

    Cette recherche a été soutenue par JSPS KAKENHI, y compris une subvention d’aide pour les domaines de recherche transformatrice « Bio-navigation hiérarchique intégrant l’espace cyber-physique ».

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Université de Nagoya. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.