Des boomerangs utilisés pour retoucher des outils lithiques


  • FrançaisFrançais



  • Une nouvelle étude sur les utilisations polyvalentes des boomerangs a mis en évidence que des objets en bois dur étaient utilisés pour façonner les bords des outils en pierre utilisés par les communautés autochtones australiennes.

    La recherche, publiée dans PLOS ONEont démontré comment les boomerangs pouvaient fonctionner comme retoucheurs d’outils lithiques (ou en pierre) en étudiant l’usure générée sur les surfaces des boomerangs lors des activités de retouche.

    Il a été constaté que ces impacts d’usure sur les boomerangs sont comparables à ceux observés sur les outils de retouche osseuse paléolithique, qui remontent à plus de 200 000 ans.

    La recherche s’ajoute à une étude précédente sur les utilisations du boomerang menée par la même équipe du Centre de recherche australien pour l’évolution humaine de l’Université Griffith, mais met également en évidence le sujet plus large de l’application polyvalente de nombreux outils autochtones dans toute l’Australie.

    Eva Francesca Martellotta, candidate au doctorat ARCHE, a déclaré que l’étude a révélé un lien fonctionnel profond entre les os et les objets en bois – un sujet rarement étudié dans les contextes archéologiques.

    « L’étude des techniques de façonnage appliquées aux outils en pierre est cruciale pour comprendre notre passé », a déclaré Martellotta.

    « Penser en termes modernes, c’est comme comprendre la différence entre un couteau de boucher et un couteau à pain : leurs lames ont des formes différentes — l’une droite, l’autre dentée — parce qu’elles sont utilisées pour couper des matériaux différents. différentes fonctions.

    « Les boomerangs australiens sont principalement utilisés comme armes de chasse et de combat. Cependant, ils ont aussi de nombreuses autres fonctions, liées aux activités quotidiennes des communautés aborigènes.

    « Dans notre article, nous avons réuni savoir traditionnel et archéologie expérimentale pour enquêter sur un usage oublié des boomerangs : modifier les tranchants des outils de pierre.

    « Cette activité est fondamentale pour produire une variété d’outils en pierre, chacun d’eux ayant une ou plusieurs fonctions.

    « Des répliques expérimentales artisanales traditionnelles de boomerangs se sont avérées très fonctionnelles pour façonner des outils en pierre.

    « Nos résultats sont la première preuve scientifique de la nature polyvalente de ces objets emblématiques. »

    « Bien que nos résultats quantifient pour la première fois scientifiquement la nature polyvalente d’outils quotidiens comme les boomerangs, c’est quelque chose que les peuples autochtones connaissent depuis très longtemps. »

    Le co-auteur de l’étude, Paul Craft, un homme de Birrunburra / Bundjalung / Yugambeh / Yuggera / Turrbal, a contribué à deux des quatre boomerangs en bois dur utilisés dans les expériences de taille (façonnage) d’outils lithiques, qui ont été réalisées dans le laboratoire de recherche en archéologie expérimentale de Griffith situé à l’extérieur. au campus Nathan.

    L’Association d’archéologie expérimentale EXARC a partiellement financé le projet par le biais d’un prix d’archéologie expérimentale 2021.

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Université Griffith. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.