Dix momies préparées et conservées de manière unique, 5ème siècle avant JC —


  • FrançaisFrançais



  • Les crocodiles ont été momifiés d’une manière unique sur le site égyptien de Qubbat al-Hawā au 5ème siècle avant JC, selon une étude publiée le 18 janvier 2023 dans la revue en libre accès PLOS ONE par Bea De Cupere de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, Belgique, et de l’Université de Jaén, Espagne, et ses collègues.

    Les animaux momifiés, y compris les crocodiles, sont des trouvailles courantes sur les sites archéologiques égyptiens. Bien que plusieurs centaines de crocodiles momifiés soient disponibles dans les collections de musées du monde entier, ils ne sont souvent pas examinés de manière approfondie. Dans cette étude, les auteurs fournissent une analyse détaillée de la morphologie et de la conservation de dix momies de crocodile trouvées dans des tombes rupestres sur le site de Qubbat al-Hawā sur la rive ouest du Nil.

    Les momies comprenaient cinq crânes isolés et cinq squelettes partiels, que les chercheurs ont pu examiner sans déballer ni utiliser de tomodensitométrie et de radiographie. Sur la base de la morphologie des crocodiles, deux espèces ont été identifiées : les crocodiles d’Afrique de l’Ouest et du Nil, avec des spécimens allant de 1,5 à 3,5 mètres de long. Le style de conservation des momies est différent de celui trouvé sur d’autres sites, notamment le manque de preuves de l’utilisation de résine ou de l’éviscération des carcasses dans le cadre du processus de momification. Le style de conservation suggère un âge pré-ptolémaïque, ce qui est cohérent avec la phase finale de l’utilisation funéraire de Qubbat al-Hawā au cours du 5ème siècle avant JC.

    La comparaison des momies entre les sites archéologiques est utile pour identifier les tendances de l’utilisation des animaux et des pratiques de momification au fil du temps. Les limites de cette étude comprenaient le manque d’ADN ancien et de radiocarbone disponibles, qui seraient utiles pour affiner l’identification et la datation des restes. Les futures études incorporant ces techniques éclaireront davantage la compréhension scientifique des pratiques culturelles de l’Égypte ancienne.

    Les auteurs ajoutent: « Dix momies de crocodiles, dont cinq corps plus ou moins complets et cinq têtes, ont été retrouvées dans une tombe intacte à Qubbat al-Hawā (Assouan, Égypte). Les momies étaient dans divers états de conservation et d’exhaustivité. »

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *