Est-ce que les humains ont exterminé l'Homme de Florès (Hobbit) ?

L’Homme de Florès qu’on surnomme le hobbit est une espèce naine découverte en Indonésie en 2003. Les fossiles sont bien plus anciens qu’on le pensait et cette espèce aurait pu être exterminée par les humains modernes.


L'Homme de Florès alias le Hobbit a disparu bien plus longtemps qu'on le pensait et les humains modernes pourraient être la cause de sa disparition
Un crâne de l'Homme de Florès au centre.

Après que les chercheurs aient découvert l’Homme de Florès en 2003, surnommé le dans la grotte Liang Bua sur l’île de Florès, ils avaient conclu que les restes dataient de 11 000 ans. Mais d’autres fouilles ont démontré que les hobbits avaient disparu depuis plus de 50 000 selon une étude publiée dans la revue Nature (Lien complet vers le papier complet en PDF via Sci-Hub). Cette période correspond à celle des humains modernes lorsqu’ils sont partis vers le sud de l’Asie et l’Australie. Je ne peux pas croire que ce soit une pure coïncidence si on base sur ce qu’on sait lorsque les humains modernes débarquaient sur une nouvelle région selon Richard Roberts, un géochronologue de l’université de Wollongong en Australie. Il note que les Neandertal ont disparu après que les humains modernes sont arrivés en Europe et en Afrique.

À la recherche de la bonne date

Le premier fossile de Hobbit, connu comme le LB1, a été trouvé en 2003 en dessous de 6 mètres de terre et de roche. Les os étaient trop fragiles pour la datation au carbone et l’équipe a donc collecté le charbon de bois environnant en supposant qu’il s’est accumulé en même temps que les ossements. Le charbon de bois datait bien de 11 000 ans. On se demandait comment ces Hommes de Florès avaient survécu sur cette île 30 000 ans après l’arrivée des humains modernes et cela ne collait pas du tout selon Roberts.

L’équipe a continué à creuser dans la grotte de Liang Bua pour chercher d’autres restes d’hominiens, mais aussi pour comprendre la géologie de la grotte. Et les récentes fouilles ont indiqué que le charbon de bois réside dans une section où d’anciens sédiments ont disparu et qui ont été remplacés par des roches plus jeunes.

La grotte de Liang Bua où on a découvert l'Homme de Florès surnommé le Hobbit

La grotte de Liang Bua où on a découvert l’ surnommé le Hobbit

En utilisant plusieurs méthodes, l’équipe a identifié la roche et la terre qui se sont accumulées dans les mêmes couches de sédiment que les restes d’hominiens. Et ils ont découvert que cette roche et terre dataient de 60 000 à 100 000 ans. Des outils de pierre, qui ont été fabriqués par l’Homme de Florès, dataient de 50 000 à 190 000 ans. Cela explique le mystère des Hobbits. Ils n’ont jamais vécu avec les humains modernes. On voulait surtout savoir si les humains modernes se sont accouplés avec l’Homme de Florès comme ils l’ont fait avec les Denisoviens et les Neandertal.

Une erreur humaine

Roberts a déclaré que la géologie particulière de Liang Buan a compliqué la tâche pour identifier la période exacte des ossements des Hommes de Florès en 2003. L’erreur est humaine et il a fallu 10 ans pour la corriger. Tom Higham, un archéologue de l’université d’Oxford, estime que ces nouvelles dates correspondent aux théories sur les humains modernes. Il y a un lien de cause à effet sur la venue des humains modernes et la disparition de l’Homme de Florès. Roberts soupçonnent aussi que les humains modernes ont provoqué l’extermination des Hobbits, principalement pour la rivalité dans les ressources. Cela nous montre un début d’indice sur l’interaction des humains modernes. Il reste à découvrir des restes d’humains modernes qui ont pu rencontrer les derniers Hobbits.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *