2400 nouveaux yeux vers le ciel pour voir des arcs-en-ciel cosmiques


  • FrançaisFrançais



  • Le télescope Subaru a démontré avec succès la première lumière d’ingénierie avec un nouvel instrument qui utilisera environ 2400 câbles à fibres optiques pour capturer la lumière des objets célestes. L’exploitation complète devrait commencer vers 2024. La capacité d’observer des milliers d’objets simultanément fournira des quantités sans précédent de données pour alimenter l’astronomie du Big Data au cours de la prochaine décennie.

    En plus des caméras, les astronomes utilisent également des instruments connus sous le nom de spectrographes pour étudier les objets célestes. Un spectrographe décompose la lumière d’un objet en ses couleurs composantes, en d’autres termes, il crée un arc-en-ciel précis. L’étude des forces des différentes couleurs de l’arc-en-ciel d’un objet peut donner aux astronomes divers détails sur l’objet, tels que son mouvement, sa température et sa composition chimique.

    Ce nouvel instrument, appelé PFS (Prime Focus Spectrograph), décompose les arcs-en-ciel de lumière visible en deux composants : le côté rouge et le côté bleu. Il serait donc peut-être plus correct de désigner les ensembles de données comme des demi-arcs-en-ciel. Combiné avec un troisième type de détecteur qui peut voir la lumière infrarouge invisible pour les humains, cela fait un arc-en-ciel et demi pour un objet étudié avec les trois types de détecteurs.

    Avec une caméra grand champ (HSC : Hyper Suprime-Cam), PFS aidera à lancer le projet Subaru Telescope 2.0 qui révélera la nature de la matière noire et de l’énergie noire, la formation des structures dans l’Univers et les processus physiques de formation et d’évolution des galaxies. .

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Instituts nationaux des sciences naturelles. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *