De l'alcool et du sucre découverts dans une comète

Pour la première fois, on a découvert de l’alcool et du sucre dans une comète proche.



Si vous envisagez prochainement d’aller sur une , vous n’aurez pas besoin d’emporter de la bière et des bonbons. On a découvert nos 2 péchés mignons sur une comète dans notre voisinage. La comète C/2014 Q2 qu’on connait aussi comme la comète Lovejoy s’est approchée du soleil en janvier 2015. Elle était visible à l’oeil nu et elle a permis aux astronomes d’étudier les composants de son atmosphère.

Nicolas Biver et ses collègues de l’Observatoire de Paris ont utilisé l’IRAM (Institut de Radioastronomie Millimétrique) qui est un radio télescope de 30 mètres situé en Sierra Nevada en Espagne pour observer la comète Lovejoy lorsqu’elle était la plus lumineuse (http://dx.doi.org/10.1126/sciadv.1500863). Le télescope a détecté la signature de 21 composants incluant des molécules organiques telles que de l’éthylène glycol, de l’acide formique et de l’acétalhyde. On a déjà observé ces composants sur des comètes tels que Hale-Bopp et d’autres. Mais la comète Lovejoy possède aussi de l’éthanol et du glycolaldéhyde. Cette dernière étant une molécule de sucre.

Les chercheurs ont déclaré que c’est la première fois qu’on détecte ces substances dans une comète. Mais les chercheurs de la comète Tchouri ont également déclaré qu’ils avaient trouvé de l’éthanol via les observations de la mission Rosetta. Leurs travaux n’ont pas encore été publiés.

Un chemin potentiel pour la vie

Les comètes contiennent certains des matériaux les plus anciens du système solaire et cela nous permet de déterminer la formation des planètes lorsque notre soleil était jeune. Les comètes, qui ont frappé la Terre, pourraient avoir amené les matériaux bruts de la vie. Les composants organiques dans une comète sont un début, mais des molécules plus complexes auraient pu être créées pendant l’impact.

La détection de ces composants nous permet d’étendre notre connaissance des ingrédients potentiels qui ont permis l’apparition de la vie sur Terre. Des ingrédients qui ont été amenés par les comètes selon Jamie Elsila, un astrochimiste de la NASA. Cette connaissance nous permettra de tracer les chemins qui mènent vers la vie.

En 2009, Elsila et ses collègues ont trouvé de l’acide aminé glycine dans les échantillons de la comète Wild 2. Les échantillons ont été amenés sur Terre par la mission Stardust de la NASA. Les scientifiques de la mission Rosetta voulaient trouver plus de composants, mais le crash pendant l’atterrissage de Philae a empêché ce dernier de creuser la surface de la comète.

Les preuves provenant des observations indiquent que la chimie organique complexe est beaucoup plus universelle que nous le pensions selon Fred Goesman du Max Planck Institute for Solar System Research qui mène les analyses des composants organiques de la mission Rosetta. Nous sommes juste au début de la découverte des molécules complexes dans l’espace. Et on pourrait découvrir que ces matériaux n’ont rien de spécial.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *