Le Luxembourg se lance dans le minage d'astéroïde

On le voyait venir de loin. Après la loi américaine qui autorise l’exploitation des astéroïdes pour les entreprises américaines, le Luxembourg annonce des mesures pour booster ce secteur. Chacun va se battre dans son coin pour s’emparer les ressources de l’espace au détriment de l’exploration et de la recherche scientifique.


Le Luxembourg veut se lancer dans le minage des astéroides. Le Far West spatial vient juste de commencer.

Les firmes américaines Planetary Resources et Deep Space Industries ont déjà annoncé leurs intentions de miner les ressources dans les astéroïdes dans l’espace et ceux qui tombent sur terre. L’année dernière, Barack Obama a fait passer une loi qui donne aux Américains le droit de posséder des astéroïdes. Le veut désormais une pièce de gâteau des pierres de l’espace. Notre ambition est d’accéder aux richesses qui sont présentes dans les astéroïdes sans endommager l’environnement selon Étienne Schneider, ministre de l’Économie du Luxembourg. Un ministre de l’économie qui est compétent pour l’exploitation spatiale, voilà qui en dit long sur ce qui va se passer dans l’espace dans les prochaines années.

Le Luxembourg va développer un cadre légal pour définir la propriété sur les minéraux des astéroïdes. L’Outer Space Treaty signé en 1967 interdit toute propriété d’un gouvernement sur les astéroïdes, mais la loi américaine de l’année a détruit ce traité qui protégeait l’espace contre l’avidité des firmes privées. Le Luxembourg ne fait que s’engouffrer dans la brèche, car la vraie faute revient aux Américains. (Lire notre article sur l’appropriation de l’espace par les Américains.)

Le Luxembourg est déjà un membre de l’Agence Spatiale européenne, mais ses contributions sont plutôt rachitiques. Mais il est surtout présent dans l’aspect financier en étant un actionnaire dans SES, une firme de communication par satellite. Jean-Jacques Dordain, ancien directeur général de l’Agence Spatiale Européenne va conseiller le Luxembourg sur le minage des astéroïdes. Un ange vient de passer avec le conflit d’intérêts dans ses bras. Le pays va également financer les recherches dans les projets de minage et il va investir dans les firmes privées dans l’exploitation des astéroïdes.

Le minage d’astéroïdes peut devenir très rentable puisqu’on n’a pas besoin de construire des infrastructures en orbite ou sur la lune. En général, cela consiste simplement à détruire l’astéroïde et à récupérer les métaux précieux. Et si l’astéroïde contient des éléments qui peuvent révolutionner la recherche scientifique et notre compréhension de l’univers, alors tant pis, on ne va pas laisser ces petits détails se mettre en travers du chemin de la rentabilité des entreprises de minage.

Selon Greg Sadlier, analyste à London Economics, le minage sur les astéroïdes et sur la lune va devenir un champ de bataille commercial dans le futur. Le Luxembourg, malgré sa taille réduite, est le premier pays européen à suivre les ambitions américaines de s’approprier les astéroïdes. La bataille judiciaire sera également terrible, car le concept de propriété devra être partagé entre tous les pays. Mais comme les États-Unis ont tendance à dominer le monde, alors il n’y a pas de raison à ce qu’ils fassent la même chose sur le monde des astéroïdes.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *