dimanche , 22 octobre 2017

Le Cométo-astéroide 288P, un objet unique dans le système solaire

Les chercheurs rapportent que le système 288P est un astéroïde binaire qui possède également les caractéristiques d’une comète. C’est le premier objet de ce genre dans la Ceinture d’astéroïdes. L’étude de ce type d’objet permet de mieux comprendre la formation du système solaire.


Le Cométo-astéroide 288P, un objet unique dans le système solaire
Une illustration d'artiste du système 288 qui est un astéroïde binaire qui se comporte comme une comète - Crédit : ESA/Hubble, L. Calçada.
Avec l’aide du télescope spatial Hubble, un groupe d’astronomes allemands a observé les caractéristiques intrigantes d’un type inhabituel d’objets dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. 2 astéroïdes en orbite présentant des caractéristiques similaires à des comètes incluant un trait brillant et une longue queue. C’est le premier astéroïde binaire connu également classé comme une comète. La recherche est présentée dans un papier publié dans la revue Nature.1

En septembre 2016, juste avant que l’astéroïde 288P n’ait fait son approche la plus proche du Soleil, il était assez proche de la Terre pour permettre aux astronomes de l’observer en détail en utilisant le télescope spatial Hubble. Les images de 288P, qui est situé dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, ont révélé que ce n’était pas un seul objet, mais 2 astéroïdes de quasiment la même masse et de même taille en orbite à une distance d’environ 100 kilomètres. Cette découverte était en soi une importante, car comme ils sont en orbite, on peut mesurer leurs masses.

Mais les observations ont également révélé une activité continue dans le système binaire. Nous avons détecté de fortes indications de la sublimation de la glace d’eau en raison de l’augmentation du réchauffement solaire semblable à la création de la queue d’une comète selon Jessica Agarwal de l’Institut Max Planck, chef d’équipe et auteure principale du papier. Cela permet à 288P d’avoir cette classification unique d’être le premier astéroïde binaire connu qui est également une comète de la Ceinture d’astéroïdes.

Les photos du système 288P, astéroide binaire se comportant comme une comète, par le télescope spatial Hubble - Crédit : NASA, ESA, and J. Agarwal (Max Planck Institute for Solar System Research)

Les photos du système 288P, astéroide binaire se comportant comme une comète, par le télescope spatial Hubble – Crédit : NASA, ESA, and J. Agarwal (Max Planck Institute for Solar System Research)

La compréhension de l’origine et l’évolution des comètes de la Ceinture d’astéroïdes sont un élément crucial de notre compréhension de la formation et de l’évolution de l’ensemble du système solaire. Parmi les questions, les comètes de la ceinture peuvent aider à répondre comment l’eau est venue sur Terre. Étant donné que les objets de ce type sont rares, le système 288P sera extrêmement important pour les études futures.

Les différentes caractéristiques de 288P sont une large séparation des 2 composants, une excentricité élevée et une activité similaire à une comète et cela en fait un objet unique parmi les grands astéroïdes binaires qu’on connait dans le système solaire. L’activité observée de 288P révèle également des informations sur son passé selon Agarwal. La glace de surface ne peut pas survivre dans la ceinture d’astéroïdes par rapport à l’âge du système solaire, mais elle peut être protégée pendant des milliards d’années par un manteau de poussière de quelques mètres d’épaisseur.

De ce fait, l’équipe a conclu que l’âge du système 288P ne dépassait pas les 5 000 ans. Le scénario de formation le plus probable de 288P est une rupture due à une rotation rapide. Ensuite, les deux fragments ont peut-être été déplacés par des couples de sublimation. Le fait que 288P soit tellement différent de tous les autres astéroïdes binaires connus soulève des questions pour déterminer si ce n’est pas seulement un hasard qu’il présente de telles propriétés uniques. Comme la découverte de 288P est principalement due à la chance, on ne risque pas de trouver ce type d’objet avant longtemps. Nous avons besoin de plus de travail théorique et d’observation ainsi que d’autres objets similaires à 288P pour trouver une réponse à cette question selon Agarwal.

Sources

1.
Agarwal J, Jewitt D, Mutchler M, Weaver H, Larson S. A binary main-belt comet. Nature. 2017;549(7672):357-359. doi: 10.1038/nature23892
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG