Planet Nine : Une exoplanète capturée par le soleil ?

L’hypothétique Planet Nine dans les confins de notre système solaire a pu être capturée depuis une étoile voisine.


Une hypothèse sur le fait que Planet Nine soit une exoplanète
l'Amas des Pléiades, la nurse possible de notre soleil qui aurait pu piquer Planet Nine qui appartenait à un autre système.

Notre système solaire pourrait cacher une clandestine. qui se cache dans les recoins de notre système a pu être capturée depuis une étoile de passage. En janvier 2016, Konstantin Batygin et Michael Brown ont annoncé des indices sur l’existence d’une planète qui fait 10 fois la masse de la Terre. Les autres astronomes ont commencé à chercher sur la manière dont cette Planet Nine a pu migrer du système solaire interne vers la partie externe. Mais une équipe suggère le contraire sur le fait qu’elle a été capturée depuis une étoile voisine.

L’idée n’est pas tirée par les cheveux. Le soleil s’est formé dans un grand amas composé de 1 000 à 10 000 étoiles selon Alexandar Mustill du Lund Observatory en Suède. Dans un amas aussi dense, le soleil a sans doute fait quelques rencontres avec d’autres étoiles et le processus a pu provoquer un échange de planètes de temps en temps. C’est une hypothèse très conceptuelle que de capturer une planète clandestine et de l’intégrer dans son propre système solaire selon Greg Laughlin du Lick Observatory en Californie.

Des probabilités assez faibles pour l’exoplanète Planet Nine

Mustill et ses collègues ont lancé des simulations de rencontres entre le système solaire et d’autres systèmes planétaires de passage. Ils ont découvert que si un système avait une orbite de planète qui soit suffisamment large, alors les chances de capture sont de 50 %. Mais le pourcentage a baissé en tenant compte d’un système planétaire qui posséderait une orbite de planète très large et leurs simulations ont uniquement fonctionné si la planète capturée avait exactement les mêmes caractéristiques que Planet Nine. En conclusion, Mustill et ses collègues estiment que la probabilité que Planet Nine soit une exoplanète est de 0,1 à 2 %.

Les probabilités semblent faibles, mais on doit les comparer au cas par cas et non de manière absolue selon Mustill. En fait, la probabilité de l’existence de Planet Nine est de 0,0007 %. Et donc, si on la découvre un jour, alors les chances augmentent considérablement sur le fait que ce soit une exoplanète, car les simulations le prédisent uniquement si la planète capturée possède les caractéristiques de Planet Nine.

Une capturée ou une exilée ?

Une fugitive est une manière d’expliquer Planet Nine, mais Batygin et Brown ont d’abord pensé que c’est le noyau d’une planète gazeuse qui a été éjecté du système solaire interne au début de sa formation. Il y avait beaucoup de gaz autour de la nébuleuse du soleil et ce gaz a subi un genre de ralentissement selon Brown.

Cette théorie est assez directe selon Scott Kenyon du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics à Cambridge. Les exoplanètes de la classe de Jupiter, qui sont très proches de leur étoile, ont tendance à migrer vers la partie interne du système. Si vous poussez quelque chose vers l’intérieur, alors il y a quelque chose d’autre qui sera poussé vers l’extérieur selon Kenyon. Et ce quelque chose d’autre pourrait être Planet Nine.

Enfin, la dernière hypothèse est que Planet Nine s’est formé à son emplacement actuel. Même si certains spéculent sur le fait qu’il n’y a pas suffisamment de matières pour former une planète dans les recoins du système solaire, Kenyon a découvert qu’il y a suffisamment de morceaux de glace pour former Planet Nine en quelques centaines de millions d’années. Toutes les hypothèses sont possibles jusqu’à la découverte officielle de Planète Nine, mais celle de l’exoplanète clandestine va faire rêver de nombreux astronomes amateurs.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

  1. Spatial dit :

    Bon article dans un domaine rarement traité avec sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *