Des possibles nuages de saphir et de rubis sur une exoplanète

Chers habitants de la planète HAT-P-7b, notre bulletin météo du jour prévoit des nuages possibles de saphir et de rubis. N’oubliez pas vos sacs pour récupérer les pierres précieuses et une tenue décontractée est de rigueur, car la température pourrait dépasser les 1927 degrés Celsius.


Chers habitants de la planète HAT-P-7b, notre bulletin météo prévoit des nuages possibles de saphir et de rubis. N'oubliez pas vos sacs pour récupérer les pierres précieuses et une tenue décontractée est de rigueur, car la température pourrait dépasser les 1927 degrés Celsius.

Une très grande exoplanète, située à 1 000 années-lumières de la Terre, possède des nuages qui pourraient contenir les composants essentiels pour les et les saphirs selon le premier bulletin météorologique sur une exoplanète. Les planètes dans notre système solaire possèdent différents climats avec la tache rouge de Jupiter, les poussières de Mars ou les tempêtes hexagonales de Saturne. Mais les exoplanètes sont trop distantes pour qu’on puisse déterminer leur météo.

Mais David Armstrong de l’université de Warwick au Royaume-Uni et ses collègues ont analysé des données collectées pendant 4 ans provenant du satellite Kepler et ils ont remarqué que la luminosité d’une exoplanète connut comme changeait au fil du temps.1

Cette exoplanète est 40 % plus large que Jupiter et sa température avoisine les 1 927 degrés Celsius parce qu’elle est trop proche de son étoile avec une orbite complète tous les 2 jours. Armstrong et ses collègues ont découvert des zones brillantes sur la planète qui se déplaçaient au fil du temps et ils estiment que ce sont des changements sur les nuages.

La planète est verrouillée pour montrer la même face à l’étoile. Et on a donc un côté de la planète qui est plus chaud que l’autre. Les nuages peuvent se condenser sur le côté froid et la différence de température pourrait créer des vents qui circuleraient autour de cette exoplanète. Les vents transportent les nuages du côté froid vers le côté chaud où les nuages vont s’évaporer. L’évaporation permet à l’exoplanète d’absorber plus de lumière et de chaleur ce qui augmente la force des vents. Mais ce ne sont pas des nuages comme sur Terre, car la planète est si chaude que les minerais sont vaporisés.

En se basant sur le point d’ébullition, Armstrong estime que les nuages sont composés de Corindon, le même minerai qui produit les saphirs et les rubis sur Terre.2 Mais il faudra d’autres analyses pour avoir la composition exacte. Pour les chercheurs, la météorologie sur les exoplanètes est encore balbutiante et on va découvrir des choses incroyables avec les futurs télescopes comme le James Webb Space Telescope.

Sources

1.
Armstrong DJ, de Mooij E, Barstow J, Osborn HP, Blake J, Saniee NF. Variability in the atmosphere of the hot giant planet HAT-P-7 b. Nat astron. 2016;1:0004. doi: 10.1038/s41550-016-0004
2.
Corundum. Mindat. http://www.mindat.org/min-1136.html. Accessed December 13, 2016.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *